© Sage Sohier

Boas, singes et chiots : l'amour des animaux immortalisé en noir et blanc par Sage Sohier

Avec son livre "Animals", Sage Sohier propose une leçon de photo remplie d'écailles, de poils et de plumes.

Sage Sohier excelle dans l’art du portrait. Qu’il s’agisse de la langueur et de la monotonie des quartiers américains ou d’élégantes images de sa mère, la photographe américaine parvient à créer des compositions à la croisée de l’intime et du documentaire. Depuis la fin des années 1970, elle travaille avec des objectifs grand angle afin de donner autant d’importance aux sujets de ses photographies qu’aux décors et in fine, à l’ambiance des situations qu’elle prend en photo.

Très vite, après l’obtention de son diplôme en photographie reçu à Harvard, l’artiste s’est rendu compte que photographier des gens avec leurs animaux facilitait la mise en confiance des modèles et résultait en des prises de vues plus réussies : 

Publicité

"Il y a davantage de spontanéité, moins d’embarras et moins de chaos lorsque les humains et les animaux coexistent. L’amour est inconditionnel, le deuil est simple bien que douloureux et la vie est plus riche, plus vive et plus marrante", affirme Sage Sohier, qui a elle-même grandi avec quatre chiens.

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Entre 1979 et 1993, la photographe s’est donc concentrée sur des scènes de vie mêlant êtres à deux pattes et à quatre pattes (sans oublier les rampants). Les images en noir et blanc issues de ces quelques années sont rassemblées dans un ouvrage simplement intitulé Animals. Boas, singes et rats y côtoient des animaux domestiques plus classiques. 

Publicité

Quels que soient les animaux ou les maîtres, Sage Sohier immortalise des liens particuliers indicibles mais loin d’être ici invisibles. Lama au milieu du salon, french kiss avec un serpent ou session télé avec des chiens, la photographe propose dans son ouvrage des scènes parfois incongrues mais toujours émouvantes, le tout sous un regard artistique acéré – la preuve, pour les plus cyniques, que la photo d’animaux domestiques n’est pas un topique épuisé du domaine photographique. 

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Publicité

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Publicité

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

Photographie tirée du livre "Animals", publié aux éditions Stanley Barker. (© Sage Sohier)

À lire également -> Sage Sohier livre un sublime portrait des Américains dans les années 1980

Animals de Sage Sohier est disponible aux éditions Stanley Barker.

Par Lise Lanot, publié le 03/12/2019

Copié

Pour vous :