Budweiser repense ses pubs sexistes des années 50 pour 2019

Ou comment apprendre de ses erreurs.

© Budweiser

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, la marque de bières américaine Budweiser a repensé ses pubs sexistes d’antan. Pour cela, la compagnie a fait appel aux illustratrices Heather Landis, Nicole Evans et Dena Cooper pour revisiter à la sauce 2019 trois anciennes publicités des années 1956, 1958 et 1962, sous trois thèmes (indépendance, égalité et réussite), tout en gardant le design vintage des affiches.

Publicité

"Notre pays et notre culture ont évolué à travers les époques – et la pub devrait refléter ce changement. C’est pourquoi cette année, en l’honneur de la journée internationale des droits des femmes, nous réimaginons nos publicités du passé pour faire un portrait empowering et plus juste des femmes. […]

Aujourd’hui, seulement 61 % des publicités dressent un portrait positif des femmes. On veut faire notre part du travail pour voir ce nombre passer à 100 % dans le monde publicitaire. Budweiser s’engage à assurer que ses pubs représentent les hommes et les femmes de la même manière, en aidant à éliminer les préjugés de genre", explique la marque sous chaque affiche.

© Budweiser

Cette opération a été réalisée par l’agence VaynerMedia en collaboration avec l’organisme See Her, qui s’attache à changer les représentations des femmes dans la publicité et ailleurs. Sur d’anciennes publicités, on voit par exemple une femme servant à son mari une bière bien fraîche. Sur sa réplique actualisée, on voit cette même femme en train de partager une bière avec son mari après une dure journée de travail. De même pour les slogans qui ont dû être transformés : on passe de "Elle s’est rendu compte qu’elle avait épousé deux hommes" à "Elle s’est rendu compte qu’elle avait tout" avec, au second plan, des copines qui attendent cette femme pour boire des coups.

Publicité

En assumant pleinement le fait qu’ils ne sont pas fiers de leurs vieilles publicités qui objectifaient la femme et la cantonnaient au rang de femme au foyer servant son mari – et qui étaient malheureusement le reflet de la société de l’époque –, Budweiser opère une remise en question pour faire passer un nouveau message et réaffirmer ses valeurs.

© Budweiser

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 13/03/2019

Copié

Pour vous :