© Thuie

Certaines images des incendies en Australie piègent les internautes

Attention, les images qui pullulent sur le Net ne sont pas toujours vérifiées.

Depuis le mois de septembre, l’Australie souffre d’une intense sécheresse et de températures toujours plus anormalement élevées. Ces dernières semaines, les feux qui ravageaient le pays se sont dangereusement aggravés à cause de vents particulièrement violents. De nombreuses familles ont dû quitter leur logement, parfois aidées par la marine australienne qui a évacué une partie de la population des villes côtières en bateau.

Selon la BBC, ces incendies auraient déjà détruit plus de six millions d’hectares (deux fois la taille de la Belgique environ) de terrain boisé et végétal, et décimé une partie de la faune habitant les réserves naturelles de l’île Kangourou, située au sud-ouest d’Adélaïde. Pour John Woinarski, directeur adjoint du centre de réhabilitation pour les espèces menacées de l’île, ces feux représentent "un holocauste de destruction" de la faune. On dénombre également 20 personnes qui ont perdu la vie à cause des feux.

Publicité

Entre le 5 décembre 2019 et le 5 janvier 2020, la Nasa a rassemblé des images satellites du pays, prises depuis la Station spatiale internationale. Condensées, ces images offrent une modélisation 3D des dégâts causés par les incendies en un mois – cela signifie que toutes les zones illuminées ne sont pas forcément encore en feu aujourd’hui.

Étant donné l’ampleur des ravages causés par ces flammes, de nombreux·ses internautes partagent des photographies supposées révéler la réalité de ce quotidien. Attention cependant à cette propagation d’images, dont certaines ne sont pas d’actualité ou ne sont pas accompagnées des légendes correctes. L’image de la Nasa a, par exemple, été relayée sans qu’il ne soit précisé qu’il s’agissait d’une modélisation 3D.

Publicité

Screenshot de la page Facebook Chennai Memes.

Cette photo touchante d’un kangourou se lovant dans les bras d’une femme a été largement diffusée comme ayant été prise récemment, après que l’animal a été secouru des flammes par une volontaire. Comme l’ont remarqué de nombreux·ses internautes, cette image a été prise il y a trois ans et le kangourou était un orphelin recueilli par un sanctuaire animalier australien. 

Une autre image d’une fille tenant un koala dans ses bras devant des flammes circule énormément et a dupé des personnalités publiques comme le DJ Steve Aoki. Prenez garde, il s’agit d’un montage posté par la photographe australienne Thuie sur son compte Instagram, le 22 décembre dernier

Publicité

© Thuie

Ce fourmillement d’images (vraies ou plus ou moins faussées) tente de sensibiliser le monde au drame se jouant en Australie depuis des mois et reflétant la crise environnementale à l’échelle planétaire :

"Cette crise sans précédent a donné lieu à des manifestations pour demander au gouvernement de prendre immédiatement des mesures contre le réchauffement climatique qui serait, selon des scientifiques, à l’origine de ces feux plus précoces, plus longs et plus violents que jamais.

Le Premier ministre Scott Morrison, qui a renouvelé son soutien à la lucrative mais très polluante industrie du charbon australienne, est très critiqué. Jeudi [2 janvier], il a donné sa première conférence de presse depuis ce regain des incendies et défendu sa politique en matière de changement climatique, qu’il a qualifiée de 'sensée'", précisent nos collègues de Konbini News.

Publicité

Restons donc vigilant·e·s quant à ces images qui pullulent, tout en reconnaissant l’horreur qui se joue en Océanie actuellement. À plus de 2 000 kilomètres de l’Australie (une distance de plus de deux fois la France, du nord au sud), des Néo-Zélandais rapportent la façon dont l’intensité des feux australiens touche leur ciel.

À lire également -> Incendies en Australie : une instagrameuse censurée pour ses nudes "caritatifs"

Par Lise Lanot, publié le 07/01/2020

Pour vous :