Cet artiste crée des images abstraites en superposant les plans d’un film

Revivre tout un film en une image, c'est ce que l'artiste Jason Shulman fait à partir des plans de célèbres films.

Le Magicien d'Oz. (© Jason Shulman)

Le Magicien d'Oz, 1939. (© Jason Shulman)

Jason Shulman, un sculpteur et photographe passionné par le septième art, rend hommage aux classiques et aux perles contemporaines du cinéma de manière originale. À travers son projet Photographs of films, cet artiste superpose tous les plans des films qu'il aime (environ 120 000 plans pour une heure de film) afin d'en faire une seule image, silencieuse, qui résume le tout. Parmi ces films, on retrouve La vie est belle, Under the Skin (où on arrive à distinguer le corps allongé de Scarlett Johansson), 2001 : l'Odyssée de l'espace, La Dolce Vita ou encore Citizen Kane. Il y a d'ailleurs pas mal de classiques italiens.

Publicité

Vous ne risquez pas de vous faire spoiler car le résultat reste très abstrait : les couleurs se mélangent et les figures sont difficilement distinguables. Les films en noir et blanc donnent des images totalement mystérieuses et brumeuses tandis que les films plus récents sont plus colorés. La photographie finale ressemble parfois même à une peinture expressionniste.

Dans une interview pour The Creator's Project, Shulman confie qu'il ne peut pas prédire le résultat esthétique de l'image ultime, si le film en question va produire in fine une belle image même si le film est beau : "Je trouve cela fascinant de voir autant de petites photos qui, mises bout à bout, se transforment en narration cinématographique une fois projetées." La galerie italienne White Noise Gallery (qui le représente) rajoute :

"C'est comme une peinture dans laquelle le geste fondamental créatif n'est pas réalisé par l'article lui-même mais par la pellicule du film. Shulman accepte le travail de la caméra et ensuite, il développe l'image comme un photographe le ferait."

Publicité

2001 : l'Odyssée de l'Espace. (© Jason Shulman)

2001 : l'Odyssée de l'espace, 1968. (© Jason Shulman)

Caligula. (© Jason Shulman)

Citizen Kane, 1941. (© Jason Shulman)

Caligula, 1979. (© Jason Shulman)

Caligula, 1979. (© Jason Shulman)

Publicité

Duel, 1971. (© Jason Shulman)

Duel, 1971. (© Jason Shulman)

Fantasia, 1940. (© Jason Shulman)

Fantasia, 1940. (© Jason Shulman)

La Dolce Vita, 1960. (© Jason Shulman)

La Dolce Vita, 1960. (© Jason Shulman)

Publicité

La Grande Bellezza, 2013. (© Jason Shulman)

La Grande Bellezza, 2013. (© Jason Shulman)

La Vie est belle, 1999. (© Jason Shulman)

La Vie est belle, 1999. (© Jason Shulman)

Pour une poignée de dollars, 1964. (© Jason Shulman)

Pour une poignée de dollars, 1964. (© Jason Shulman)

Fenêtre sur cour, 1954. (© Jason Shulman)

Fenêtre sur cour, 1954. (© Jason Shulman)

La Corde, 1948. (© Jason Shulman)

La Corde, 1948. (© Jason Shulman)

Salò ou les 120 Journées de Sodome, 1975. (© Jason Shulman)

Salò ou les 120 Journées de Sodome, 1975. (© Jason Shulman)

La Belle au bois dormant, 1959. (© Jason Shulman)

La Belle au bois dormant, 1959. (© Jason Shulman)

Shining, 1980. (© Jason Shulman)

Shining, 1980. (© Jason Shulman)

Inferno, 1980. (© Jason Shulman)

Inferno, 1980. (© Jason Shulman)

Suspiria, 1977. (© Jason Shulman)

Suspiria, 1977. (© Jason Shulman)

Yellow Submarine, 1968. (© Jason Shulman)

Yellow Submarine, 1968. (© Jason Shulman)

Under The Skin, 2013. (© Jason Shulman)

Under The Skin, 2013. (© Jason Shulman)

Voyage de la Lune, 1902. (© Jason Shulman)

Voyage dans la Lune, 1902. (© Jason Shulman)

Ce projet fera l'objet d'une exposition à la White Noise Gallery de Rome jusqu'au 10 février 2017.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 31/01/2017

Copié

Pour vous :