© Mariette Pathy Allen

La flamboyante communauté transgenre dans l’objectif de Mariette Pathy Allen

Avec son travail, la photographe a participé à rendre visible le quotidien des personnes transgenres et leurs revendications.

Photographe engagée sur les questions de genre, Mariette Pathy Allen a passé plus de quarante ans à immortaliser et documenter la vie de la communauté transgenre. À New York, le Museum of Sex consacre une exposition à son travail, donnant ainsi l’occasion de (re)découvrir les clichés libérateurs de l’artiste.

Intitulée "Mariette Pathy Allen : Rites of Passage, 1978-2006", l’expo se focalise sur la vingtaine d’années précédant l’avènement de la photo numérique et le développement d’Internet, alors que la communauté transgenre ne disposait que de très peu d’espaces pour se réunir.

Publicité

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

Parmi plus de 5 000 archives présentées, on peut découvrir son travail en chambre noire, des photos, des tracts ou encore la correspondance de la photographe.
Avec son premier livre Transformations : Les travestis et ceux qui les aiment, publié en 1989 – et désormais culte dans les études du genre – Mariette Pathy Allen a indéniablement participé à mettre en lumière la communauté transgenre, mais aussi à lutter en faveur de leurs droits et du respect qui leur est dû.

En les immortalisant dans leur quotidien, au sein de leur intimité, de leur vie de famille ou encore dans des manifestations, les clichés de l’artiste ont apporté un souffle nouveau sur les questions de genre, à une époque où les personnes transgenres, peu tolérées et stigmatisées, restaient en marge de la société.

Publicité

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

Ainsi, Pathy Allen désigne comme le "rite de passage" l’étape de complète déconstruction de la "tyrannie des stéréotypes sexuels", permettant d’accéder à une plus grande liberté. "L’anatomie, la préférence sexuelle, l’identité de genre et son expression ne sont pas liées comme dans une boucle immuable, il faut aussi savoir les séparer de la vie quotidienne de l’individu. La plupart d’entre nous sommes nés homme ou femme, mais la masculinité et la féminité sont des expressions personnelles", explique la photographe.

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

Publicité

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

Publicité

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

© Mariette Pathy Allen/Courtesy of Museum of Sex

L’exposition "Mariette Pathy Allen : Rites of Passage, 1978-2006" est visible jusqu’au 8 septembre 2019 au Museum of Sex, à New York.

Par Pauline Allione, publié le 28/08/2019

Copié

Pour vous :