© Hajar Benjida

Le compte Instagram qui fait entrer Young Thug dans la peinture classique

Beaux-arts x rap, une recette efficace.

Qui a dit que le rap du XXIe siècle était incompatible avec l'art classique ? Les frontières de l'art sont poreuses, autant en ce qui concerne les domaines que les époques. À la recherche d'idées pour un devoir à rendre à la fac de photographie, Hajar Benjida se promène au musée à la recherche d'idées. Inspirée par un artiste ayant compilé des centaines de photos afin d'établir un guide du selfie, l'étudiante néerlandaise décide de s'atteler à un autre genre de compilation d'images, à partir des nombreuses photos du rappeur Young Thug qui peuplent son téléphone.

Publicité

Pour i-D Vice, Hajar Benjida précise que la série d'images constitue un projet de dernière minute qui combine deux de ses passions : le hip-hop et l'art classique. De projet d'école, la série est devenue un véritable phénomène. Son compte Instagram, @YoungThugAsPaintings, comptabilise plus de 20 000 abonnés.

Publicité

Fan de Young Thug, la jeune femme a bien choisi son artiste. Connu pour jouer sur les genres et la sexualité, son style ultratravaillé et ses choix esthétiques minutieux, le rappeur est une œuvre d'art à lui tout seul.

Des dytiques frappants de ressemblance

La photographe crée des diptyques dans lesquels elle met en regard des images de Thugger et des détails de peintures de l'âge classique. Les tenues assez extravagantes du rappeur lui permettent de créer des rapprochements avec les versions picturales de costumes de lords britanniques ou de bijoux rutilants d'impératrices danoises.

Publicité

Le travail d'Hajar Benjida est très minutieux, les diptyques sont toujours impressionnants de précision et de ressemblance. En mélangeant les arts et les époques, le compte Instagram de Benjida a attiré un public très large. Elle affirme :

Publicité

"Je trouve drôle le fait que mon compte attire autant des profs d'histoire de l'art d'une cinquantaine d'années disant qu'ils mettraient une bonne note à mon projet, des conservateurs d'art, des fans de Young Thug, et des moins fans, et des gens qui viennent me dire que j'ai toutes sortes de démons en moi.

Il y a même quelqu'un qui a donné un cours sur mon projet dans une université américaine, et ça, c'est clairement un des trucs les plus cool qui me soient jamais arrivé."

En plus de vouloir continuer à prendre en photo les coulisses de lives hip-hop, Hajar Benjida raconte espérer parler art de la Renaissance avec Young Thug. À bon entendeur...

Vous pouvez retrouver Hajar Benjida sur son Tumblr et son compte Instagram personnel.

Par Lise Lanot, publié le 31/03/2017

Copié

Pour vous :