© Alessandro Scotti/Pirelli

Dans les coulisses du calendrier Pirelli 2020 avec Emma Watson, Rosalía et Kristen Stewart

Paolo Roversi réimagine la figure shakespearienne de Juliette Capulet à l'occasion de la nouvelle décennie.

Après une adaptation par des femmes noires d’Alice au pays des merveilles signée Tim Walker en 2018, une édition sans retouche par Peter Lindbergh en 2017 et la narration de quatre figures féminines mises en images par Albert Watson l’année dernière, Pirelli laisse désormais la main au photographe Paolo Roversi pour son célèbre calendrier.

La graphie de l’année 2020 aurait un petit quelque chose de magique pour la marque de pneumatique. Le nombre 20 écrit deux fois symboliserait "le double, la relation duelle entre l’histoire du passé et le nouveau monde". Afin de représenter ce passage entre l’ancien et le moderne, l’équipe de Paolo Roversi s’est attelée à une des histoires les plus célèbres du monde, celle de Roméo et Juliette.

Publicité

La nouvelle décennie est célébrée, sous l’œil de Paolo Roversi, à travers une réinterprétation de la figure tragique de Juliette. Le célèbre calendrier, tiré à quelques milliers d’exemplaires seulement, sera présenté dans quelques mois comme la quête sempiternelle d’une Juliette moderne à travers les visages de différentes célébrités : "Je cherche encore Juliette, et je la chercherai tout le reste de ma vie, parce qu’en fin de compte, Juliet n’est rien d’autre qu’un rêve", précise le photographe

Claire Foy et Paolo Reversi. (© Alessandro Scotti/Pirelli)

Une Juliette indépendante

Comme un avant-goût de l’édition 2020, Pirelli a publié quelques photos des coulisses d’un shooting d’exception, qui a vu des célébrités telles que les actrices américaines Yara Shahidi, Indya Moore et Kristen Stewart, les britanniques Emma Watson et Claire Foy, la chanteuse chinoise Chris Lee, l’espagnole Rosalía ainsi que l’artiste italienne Stella Roversi prendre les traits de l’héroïne shakespearienne. Chacune à leur façon, ces femmes ont laissé libre cours à leur interprétation de l’amoureuse maudite en mai dernier, entre Vérone et Paris.

Publicité

Le groupe italien s’était retrouvé sous le feu des critiques au début des années 2000 pour la façon dont il mettait en scène les femmes depuis les débuts du calendrier, en 1964. Depuis, Pirelli fait des efforts pour tendre du côté artistique plutôt que pencher vers une sensualité exacerbée, comme le prouve cette année le choix de mettre à l’honneur des Juliette seules, avec nul besoin de quelconques Roméo à leurs côtés.

Les images de la semaine de travail laissent présager un calendrier particulièrement poétique, avec des décors épurés et des costumes romantiques et intemporels. Les modèles ont, semble-t-il, imaginé des Juliette fières et indépendantes, le regard haut et grave. Ces clichés des coulisses nous mettent l’eau à la bouche en attendant de découvrir, fin 2019, la vision photo qu’aura donnée Paolo Roversi à ces mises en scène.

Rosalía. (© Alessandro Scotti/Pirelli)

Publicité

Yara Shahidi. (© Alessandro Scotti/Pirelli)

Chris Lee. (© Alessandro Scotti/Pirelli)

Emma Watson. (© Alessandro Scotti/Pirelli)

Publicité

Claire Foy. (© Alessandro Scotti/Pirelli)

Indya Moore. (© Alessandro Scotti/Pirelli)

Kristen Stewart. (© Alessandro Scotti/Pirelli)

Mia Goth. (© Alessandro Scotti/Pirelli)

Par Lise Lanot, publié le 05/08/2019

Copié

Pour vous :