Pourquoi mangent-ils un sandwich en haut d'un gratte-ciel OKLM ?

Qui ne s'est jamais demandé ce que faisaient ces mecs tranquillement assis, sans protection, à des centaines de mètres d'altitude  ?


Cette photo est l'une des plus connues au monde et pourtant elle est entourée d'un véritable mystère. Qui est l'auteur de cette image ? Qui sont ces ouvriers ? Que font-ils assis sur cette poutre métallique à des centaines de mètres d'altitude ? Quel est ce bâtiment en construction ? En revenant sur les 100 photos les plus influentes de tous les temps, le magazine américain Time a décidé de répondre aux questions que pouvait susciter cette image.

Une campagne publicitaire

Cette photographie baptisée Lunch Atop a Skyscraper ("déjeuner en haut d'un gratte-ciel" en français), a été prise en 1932 et publiée pour la première fois par le journal américain The New York Herald Tribune. Elle montre onze ouvriers assis sur une poutre métallique durant la construction du Rockefeller Center. Ils sont assis à plus de deux cents mètres d'altitude, ce qui correspond aujourd'hui au 69e étage du bâtiment. En arrière-plan, on devine la ville de New York et on aperçoit Central Park au loin.

Publicité

Si la photo semble être totalement spontanée, il n'en est rien de tel. Cette image a été réalisée pour faire la promotion du Rockefeller Center et a été mise en scène dans le cadre d'une campagne pour l'immense gratte-ciel. On ne sait pas qui est le véritable auteur de l'image, cependant les historiens s'accordent à dire que les photographes Charles C. Ebbets, Thomas Kelley et William Leftwich étaient présents ce jour-là. Aujourd'hui, c'est la société Corbis qui possèdent les droits de la célèbre photo.

Bien que l'image ait été réalisée dans le cadre d'une publicité, les hommes présents sur la photo font réellement partie des travailleurs qui ont contribué à la construction du Rockefeller Center. Parmi eux, de nombreux travailleurs immigrés : des anonymes qui ont bâti l'Amérique, à la force de leurs bras et en risquant leur vie. La vidéo diffusée par Time montre ces ouvriers en plein ouvrage, marchant sur les poutres face au vide tels de véritables funambules. Malgré de nombreuses recherches, l'identité de ces ouvriers serait toujours inconnue.

Un symbole de la résilience américaine

© Time / YouTube

© Time / YouTube

Publicité

Plus qu'une simple photographie, cette image est devenue un symbole des États-Unis. Prise pendant la Grande Dépression, elle montre une Amérique positive et travailleuse, à l'heure où la situation économique était particulièrement compliquée comme l'explique l'historien Ken Johnston au Huffington Post :

"On est ici dans les deux premières années de la Grande Dépression. Habituellement, à cette époque, lorsqu'on voyait des hommes former une ligne c'était pour avoir un bout de pain ou un repas. La photo met en scène des travailleurs dans une Amérique des années 1930, qui gardent le rythme et construisent."

Les pieds dans le vide, ces ouvriers symbolisent une Amérique qui n'a peur ni du risque, ni de l'altitude, ni de la crise économique. Emblème de l'expansion verticale de New York, cette image témoigne de la résilience américaine face à la Grande Depression. Le déjeuner le plus périlleux du monde pour un pays qui va de l'avant dans lequel tout est possible, fondateur de l'american way of life.

Publicité

Par Lisa Miquet, publié le 01/12/2016

Copié

Pour vous :