© Bryan Goff via Unsplash

Des astronomes ont réussi à photographier un astéroïde se rapprochant de la Terre

"AN3" a ébloui les agences spatiales du monde entier lors de son passage à proximité (relative) de la Terre, le 17 janvier.

Vendredi 17 janvier au matin, des astronomes italien·ne·s ont capturé l’image d’un astéroïde s’approchant de notre planète. Lorsqu’il a été pris en photo, "2020 AN3" (le petit nom de l’astre) était situé à 3,1 millions de kilomètres et n’était donc pas assez proche pour "représenter une menace", précise Econotimes. Si cette distance paraît immensément lointaine, elle était tout de même assez courte pour que toutes les agences spatiales du monde remarquent la comète et s’émeuvent de sa présence.

Le météore, qui mesurait environ 230 mètres sur 510 mètres, fait partie de la "Risk List" de l’Agence spatiale européenne, qui répertorie les roches spatiales pouvant un jour toucher la Terre. L’astre est également surveillé par le "Center for Near-Earth Objects" de la Nasa, un centre spécialisé dans les objets géocroiseurs, qui évoluent à faible distance de l’orbite terrestre.

Publicité

© Gianluca Masi/The Virtual Telescope Project

Le docteur en astrophysique Gianluca Masi, un des scientifiques faisant partie du Virtual Telescope Project, un site qui propose des images de l’univers immortalisées grâce à de nombreux télescopes, a immortalisé "AN3" grâce à un télescope robotique nommé "Elena" et une seule exposition de 180 secondes :

"Le télescope a enregistré le mouvement de l’astéroïde, c’est pour cette raison que les étoiles sont présentées comme une longue traînée blanche tandis que l’astéroïde ressemble à un point lumineux net au centre de l’image", détaille l’astrophysicien.

Publicité

Cette image, et le travail effectué par des astrophysicien·ne·s à travers le monde, nous permettent d’avoir une meilleure compréhension de l’univers et des centaines de milliers de roches, étoiles et comètes qui passent à proximité de notre orbite terrestre. Ce travail photographique informe au niveau scientifique mais aussi au niveau philosophique : hors de notre bulle terrestre, l’infini est à notre porte.

Par Cheese, publié le 24/01/2020

Pour vous :