Au-dessus des bateaux-mouches de Paris, la vie secrète des touristes

Que font les touristes à longueur de journée sur ces bateaux ?

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

Le photographe français Adrian Skenderovic s'est intéressé pendant deux ans à tous ces bateaux qui longent la Seine de long en large, remplis de touristes qui se délectent de cette vue unique sur Paris. Dans sa série Down the River, il a exploré en plongée les journées (toutes saisons confondues) que ces touristes passent à bord des bateaux-mouches, les contemplant comme eux admirent Paris et ce toujours depuis le même pont parisien. Toutes les vingt minutes, un bateau passait.

Publicité

"Les touristes sont un sujet très intéressant à aborder quand vous habitez dans la ville la plus touristique du monde", nous dit-il. C'est cette fascination pour ces personnes qui l'a amené à débuter ce projet qu'il projette de publier dans un livre photo. Il rajoute : "J'ai essayé d'aborder ce sujet de la même manière que mes photos de rue : trouver l'extraordinaire dans l'ordinaire."

En premier lieu, il était attiré par l'esthétique parfois graphique de certains bateaux lorsqu'on les capture en plongée : les sièges colorés et l'eau tout autour de la pointe du bateau. Ensuite, il s'est penché sur l'idée de livrer une étude photographique du comportement des touristes sur ces bateaux-mouches : la position de leurs corps, l'émotion qui se dégage de certains moments et la relation qu'ils entretiennent entre eux.

Trouver l'extraordinaire dans l'ordinaire

Chaque photo comporte toujours un petit détail sur lequel on peut s'attarder, et à partir duquel on peut imaginer une histoire. On s'interroge par exemple sur les liens qu'ont toutes ces personnes entre elles. On assiste à des petites scènes de vie comme celle d'une femme dans un jacuzzi, un mariage, un photographe prenant en photo une femme qui tente (peut-être) d'imiter la célèbre scène de Rose dans le Titanic...

Publicité

Au cours de son travail, Adrian a réussi à dégager trois types de bateaux : "Les gros bateaux blindés de centaines de touristes, essentiellement asiatiques ; les bateaux moyens remplis de touristes mais aussi de fêtes d'entreprise et de mariages ; et pour finir, de temps à autre, un yacht avec des personnes buvant du champagne." Il ajoute :

"En tant que Parisien, je ne remarque plus la Tour Eiffel, le Louvre, la Cathédrale Notre-Dame. Tout cela est bien ordinaire pour moi. J'ai donc voulu capturer un moment où les touristes contemplent tous ces monuments pour la première fois, les yeux grands ouverts."

Pour lui, il était important que les gens ne regardent pas l'objectif car cela romprait "la magie" de l'instant. Adrian nous explique l'une de ses nombreuses ruses :

Publicité

"Les touristes sur les bateaux-mouches sont habitués à saluer les gens à côté desquels il passent. Donc, quand un bateau s'approchait de mon pont, je devais faire semblant de ne pas du tout les prendre en photo. Je pointais mon appareil photo sur le ciel ou les monuments et à la dernière minute, je repointais mon appareil sur eux. C'était une petite ruse pour ne pas qu'ils me remarquent ou me saluent."

Pour le coup, c'est une ruse efficace, puisqu'aucun touriste ne lui jette le moindre regard.

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

Publicité

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

© Adrian Skenderovic.

© Adrian Skenderovic

Vous pouvez le suivre sur Instagram.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 07/12/2016

Copié

Pour vous :