The Dorothea Lange Collection, Oakland Museum of California. The artifact pictured is a digital scanof an original negative or print from Dorothea Lange’s personal print and negative collection.

La récession américaine documentée par l’illustre Dorothea Lange

Une photographe mythique et pionnière de sa génération.

Florence Owens Thompson et ses enfants SDF, par Dorothea Lange, 1936. Symbole de la Grande Dépression.

© Dorothea Lange/Oakland Musée de Californie/Jeu de Paume

Si le nom de Dorothea Lange ne vous dit rien, vous avez néanmoins forcément déjà vu cette célèbre image en noir et blanc d’une femme entourée de ses trois enfants, le regard inquiet, couramment appelée "Migrant Mother". Cette photo est devenue une image iconique, symbole de la Grande Dépression.

Publicité

Derrière ce cliché historique se cache Dorothea Lange, femme photographe à la carrière exemplaire, pionnière du photojournalisme. Après avoir été photographe de portrait pendant plusieurs années et avoir monté son propre studio devenu très fréquenté à San Francisco, Dorothea Lange est confrontée à la crise économique de son pays.

Changement de carrière

En 1932, elle arrête la photographie de studio, qu’elle considère devenue inappropriée, pour photographier dans les rues de San Francisco les chômeurs et les sans-abri. Cette décision marque un tournant majeur de sa carrière et, pendant deux années, elle consacre son temps à documenter l’impact social de la récession en milieu urbain.

Ce travail d’artiste archiviste attire l’attention de Paul Schuster Taylor, professeur d’économie à Berkeley. Leur rencontre marque le début d’une longue collaboration. Les photos de Lange ont illustré de nombreux articles avant que le binôme ne parte en reportage au profit des agences fédérales mises en place dans le cadre du "New Deal".

Publicité

C’est d’ailleurs également à cette période que Lange photographie son célèbre portrait, qui devient l’une des images les plus commentées et reproduites au monde. L’artiste raconte les coulisses de cette prise de vue :

"Elle était assise là, sous cette tente à un pan, ses enfants blottis contre elle, et semblait savoir que mes photographies pourraient l’aider, et c’est pourquoi elle m’a aidée. Il y avait comme une sorte d’égalité. "

Cette image emblématique a été choisie parmi une série de sept clichés capturés dans un court laps de temps. Sur l’image figure Florence Owens Thompson, femme sans domicile fixe et mère de sept enfants. Des années plus tard, dans une interview, la mère de famille explique regretter d’avoir été l’objet de cette photo :

Publicité

"Je n’en ai rien obtenu. J’aurais préféré qu’elle ne m’ait pas prise en photo."

Politique du visible

En plus de son travail photographique, Dorothea Lange conserve de nombreux témoignages écrits qui enrichissent le contexte de chacune de ses images et qui permettent aux générations futures de mieux comprendre cette période charnière de l'histoire.

Si les clichés de la Grande Dépression restent les plus connus de l’artiste, Lange a aussi réalisé d’autres travaux importants mais restés méconnus pendant longtemps, notamment sur les Américains d’origine japonaise qui ont été internés durant la Seconde Guerre mondiale. Censurées pendant longtemps, ces images ont été publiées en 2006.

Publicité

Cette série est actuellement exposée pour la première fois en France aux côtés de nombreuses autres photographies de Lange. L’exposition Dorothea Lange, Politiques du visible au Jeu de Paume nous plonge dans l’univers de l’artiste : on redécouvre ses images et des objets lui ayant appartenu, comme des planches-contacts et des carnets.

Avec son travail pionnier et novateur, Lange est l’une des rares femmes photographes à avoir été reconnues de leur vivant. Elle est aussi la première à avoir eu une exposition personnelle au MoMa en 1966. Ses images restituent avec précision l’histoire de l’entre-deux-guerres aux États-Unis, dénoncent les injustices et nous poussent à la réflexion.

la mère migrante (Migrant Mother), par Dorothea Lange, 1936. Symbole de la Grande Dépression.

© Dorothea Lange/Oakland Musée de Californie/Jeu de Paume

White Angel Breadline, San Francisco, photographie de Dorothea Lange.

© Dorothea Lange/Oakland Musée de Californie/Jeu de Paume

Dorothea Lange, Politiques du visible au Jeu de Paume à Paris jusqu’au 27 janvier 2019.

Par Lisa Miquet, publié le 21/12/2018

Copié

Pour vous :