Elle Germany crée la polémique avec une modèle blanche en une d'un numéro "Black is back"

En plus de présenter une couleur de peau comme une tendance de mode, le magazine a confondu deux mannequins noires sur une photo.

Pour son numéro de novembre, l’édition allemande du magazine féminin Elle a sorti un numéro consacré au "retour du noir". Censée, entre autres, mettre en lumière des mannequins noires, la publication les présente dès sa une simplement comme un retour de tendance.

Il ne suffit malheureusement pas d’apposer le mot "noir" en couverture pour faire oublier que la rédaction du magazine est majoritairement blanche, tout comme son contenu. En effet, bien que consacrant apparemment son numéro à "la couleur noire sous différents angles" en mettant en lumière des "mannequins de couleur", Elle affiche sans complexe une mannequin blanche en une.

Publicité

"Back to Black. Le noir est de retour : irrésistible !". Couverture de "Elle Germany".

Le festival d’incohérences ne s’arrête pas là. À l’intérieur du magazine, une rubrique affiche des mannequins noires, présentées comme "belles, couronnées de succès, engagées""Les mannequins de couleur n’ont jamais été aussi demandées qu’aujourd’hui. Mais ces femmes géniales nous inspirent aussi hors des podiums", poursuit le magazine.

Loin de ces belles paroles et du respect qu’elles inspirent, l’équipe éditoriale a confondu deux mannequins noires. À côté du nom de Janaye Furman est accolée une image de Naomi Chin Wing. Cela rappelle malheureusement une affaire semblable datant de fin août, dans une publication australienne : les propos de la mannequin Adut Akech, qui se confiait sur "la façon dont sont vu·e·s les réfugié·e·s et l’attitude des gens envers les couleurs de peau en général", étaient illustrés par une photo de la modèle noire Flavia Lazarus.

Publicité

"Ça ne s’invente pas"

Le compte @DietPrada a rapidement pointé du doigt les multiples problèmes de ce numéro, rappelant l’ironie entourant la publication d’un tel numéro quand on sait que "[le magazine], ainsi que la majeure partie de l’industrie de la mode, est complice de cette négation de la visibilité des mannequins noires jusqu’à très récemment".

Le compte Instagram d’Elle Germany est d’ailleurs la preuve du manque constant de diversité de la publication. "[Tout cela] ne s’invente pas", déplore @DietPrada. De nombreuses personnalités, outrées par le numéro, ont partagé la publication Insta et leur indignation, à l’instar de Naomi Campbell.

Voir cette publication sur Instagram

Dear sabine nedelchev @ellegermany This makes me so sad to see this, @bethannhardison @the_real_iman and I are here if you are not clear on the guide lines of diversity.. your mistake it is highly insulting in every way, .. you go further to say that BACK TO BLACK, even if you ment the fashion it’s is misleading on your headline and Type !! ! I’ve said countless of times we are not a TREND. We are here to STAY. It’s ok to celebrate models of color but please do it in an ELEGANT and RESPECTFUL way . I too in my career have seen pictures of others models called me just because of the color of our Skin, and recently seen many pictures of models of color being called being @adutakech .. do you know what it feels like to do the job ( @naomichinwing ) and not even be given the right name credit ? . Very disappointing to say the least . If you would like a conversation to know how to have A diverse mind we are here to sit and accommodate . It’s very important for a publication to be culturally sensitive and give credit where it’s due . We all need to unite on this matter NAOMI THANK YOU @diet_prada . #defendingmybabies ♥️

Une publication partagée par Naomi Campbell (@naomi) le

Publicité

"Chère Sabine Nedelchev [la rédactrice en chef du magazine, ndlr] @ElleGermany,

Je suis tellement triste de voir ça, @BethannHardison @TheRealIman et moi sommes là si vous avez des problèmes avec les bases de la diversité… Votre erreur est insultante de toutes les façons possible… Mais vous allez plus loin et dites que LE NOIR EST DE RETOUR, même si vous parlez de la mode, c’est trompeur dès votre une !!!

Je l’ai dit un nombre incalculable de fois, nous ne sommes pas une TENDANCE. Nous sommes là pour RESTER. C’est bien de célébrer les mannequins de couleur mais s’il vous plaît, faites-le de manière ÉLÉGANTE et RESPECTUEUSE.

Moi aussi, j’ai vu des images d’autres mannequins affublées de mon nom juste à cause de notre couleur de peau, récemment, j’ai vu de nombreuses mannequins de couleur se faire appeler @AdutAkech… Vous savez ce que ça fait de bien faire son travail (@NaomiChinwing) et de ne même pas être créditée du bon prénom ? C’est pour le moins très décevant.

Si vous voulez discuter et apprendre comment avoir un esprit ouvert à la diversité, nous sommes là pour s’asseoir avec vous et en parler. Il est très important pour une publication d’être sensible culturellement et d’accorder du mérite quand il le faut. On doit tous s’unir sur ce sujet. Naomi. Merci @DietPrada. #JeDéfendsMesBébés"

Publicité

La mannequin Janaye Furman a quant à elle réagi sur son compte Instagram en publiant une courte vidéo où elle boit une gorgée de thé [en référence au mème "sipping tea", qui implique le jugement et la critique silencieuse d’informations, tasse de thé en main, ndlr], accompagnée du hashtag #BlackIsBack.

Consciente de la très mauvaise publicité qu’était en train de se tailler le magazine, la rédactrice en chef Sabine Nedelchev a réagi ce matin. On doute que ses excuses changent beaucoup la donne puisque la journaliste ne s’excuse qu’auprès de ceux et celles qui auraient pu se sentir blessé·e·s, niant ainsi la part de responsabilité directe du magazine.

"Dans notre dernier numéro, nous traitons le sujet de la couleur noire sous différents angles. Dans l’une des rubriques, notre objectif était de présenter de puissantes femmes noires qui travaillent en tant que mannequins dans l’industrie de la mode.

Ce faisant, nous avons fait plusieurs erreurs pour lesquelles nous aimerions nous excuser auprès de quiconque aurait pu se sentir blesser.

C’était une erreur d’utiliser en une la phrase 'Back to black' qui pouvait être comprise comme si les personnes noires étaient une sorte de tendance de mode. Ce n’était évidemment pas notre intention et notre erreur a été de ne pas avoir fait preuve de plus de sensibilité à ce sujet.

Mal identifier la mannequin Naomi Chin Wing et dire que c’était Janaye Furman a aussi été une erreur que nous regrettons et pour laquelle nous nous excusons. Nous sommes conscients d’à quel point cela est problématique.

Cela a clairement été une expérience pédagogique pour nous et nous présentons nos excuses à tous ceux que nous avons blessés ou offensés.

Sabine Nedelchev et l’équipe d’ELLE Allemagne"

Sur les réseaux, internautes et personnalités de la mode continuent d’exprimer leur mécontentement et leur dégoût de voir qu’en 2019, ce genre d'"erreurs" est encore d’actualité.

À lire également -> Adut Akech s’insurge contre un magazine qui l’a confondue avec une autre mannequin noire

Par Lise Lanot, publié le 30/10/2019

Copié

Pour vous :