Entre performance et photographie, la série "The Faceless" nous transporte au cœur de grands espaces

À travers sa série The Faceless, le photographe Yohan Terraza crée un dialogue aérien entre la nature, le vent et l'Homme au cœur d'une Écosse puissante.

© Yohan Terraza.

© Yohan Terraza, The Faceless.

Mêlant photographie et performance, le photographe français Yohan Terraza a invité la danseuse classique du Ballet de l'Opéra national de Bordeaux, Alice Leloup, à fusionner avec la nature dans le cadre de sa série The Faceless. Elle y incarne une figure féminine sans visage, allégorie de l'Humanité, face au vent et à une nature puissante.

Publicité

Osmose et dialogue

Publicité

À travers ce projet photographique, nous suivons une femme couverte d'un long drap blanc, pur et immaculé, au cœur des paysages saisissants de l'Écosse, alternant bord de mer, roches, forêts et verdure. Yohan a capturé ces portraits de manière à ce que cette figure humaine se fonde parfaitement dans les paysages. À propos de sa série, il nous confie :

"The Faceless est une allégorie de la communication de l’Homme avec les grands espaces et leur puissance, notamment à travers l’élément du vent. Comme pour beaucoup de mes travaux, j’imagine des histoires qui portent et facilitent ma démarche sur le terrain. Il s’agit ici d’un personnage sans visage créé de toutes pièces par le vent pour communiquer avec l’Homme."

Ici, Yohan a voulu placer l'Homme devant ce qu'il ne peut pas contrôler, ce qui le dépasse et ce qui est plus grand que lui : la nature et le temps. L'élément de l'air est primordial, car il est le seul à pouvoir créer le dialogue en passant à travers le voile blanc que porte cette femme sans identité. Mais il est aussi, telle une chimère, impalpable. Il n'y a qu'en fusionnant avec cet élément et ces paysages que l'Homme infiniment petit et la Terre infiniment grande pourront enfin se comprendre et se répondre.

Publicité

L'importance de la musique

Le photographe décrit son voyage d'un mois avec la danseuse, cet été, comme une réelle collaboration artistique entre leurs idées et leurs envies. Performance, installation, portraits sont autant de mots qui peuvent qualifier son travail, mais il en est un autre qu'il ne faut pas pour autant oublier : la musique.

En effet, The Faceless est aussi une œuvre musicale, influencée par un groupe en particulier : Astronoïd avec le premier titre de leur album Air. C'est un style de musique post-black très intense, puissante et aérienne, qui fait écho aux prises de vue, aériennes elles aussi, et aux paysages à couper le souffle.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

Publicité

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

© Yohan Terraza, Faceless.

© Yohan Terraza, The Faceless.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 30/09/2016

Copié

Pour vous :