© Ruth Ossai/Fenty

featuredImage

Pour Fenty, Rihanna frappe fort avec une photo non retouchée

La mannequin Aweng Mayen Chuol a posé pour Fenty dans des clichés sans retouche, laissant apparaître ses cicatrices.

Une photo du visage de la mannequin soudanaise Aweng Mayen Chuol, de profil, au naturel, met en valeur des boucles d’oreilles dorées à strass et laisse apparaître ses cicatrices. Capturée par la photographe nigériane Ruth Ossai, la photo est tirée de la dernière campagne de la marque de Rihanna, Fenty. Non contente d’être la première femme noire à la tête d’une marque du groupe LVMH, la chanteuse superstar ravit les internautes avec cette photo non retouchée.

Fière de ses cicatrices

Sur Twitter, une internaute commente dans un post liké près de 10 000 fois : "J’apprécie le fait que les images utilisées par Fenty ne soient pas retouchées et que la peau des mannequins ne soit pas parfaite comme le voudraient les standards de beauté."

Une autre lui répond : "En tant que fille avec des cicatrices, ça me va droit au cœur. Je n’avais jamais eu de raisons de me sentir moins mal à propos de mes cicatrices jusqu’à voir ça."

La modèle, elle, n’a pas eu besoin d’être convaincue de la beauté de ses cicatrices. "J’avais dans la tête depuis mon plus jeune âge que mes cicatrices me rendaient belle. Elles étaient normales dans ma culture. Elles sont vues comme un signe de passage à l’âge adulte, ou celui de devenir une femme", raconte Aweng Mayen Chuol dans une interview pour DazedOn dit merci Riri.

Par Sirine Azouaoui, publié le 24/06/2019

Copié