© Asoggetti/Unsplash

Fujifilm serait à l'origine d'un médicament "efficace" pour traiter le coronavirus

La photographie nous sauvera-t-elle du coronavirus ?

En plus de fabriquer du matériel photo pour le monde entier, Fujifilm est également présent dans le secteur pharmaceutique. Et il semble que cette diversification puisse être très utile au monde. En effet, le groupe japonais est le fournisseur d'un médicament antigrippe décrit par les autorités chinoises comme "efficace contre le nouveau coronavirus", a annoncé l'AFP ce jour.

L'agence de presse a également déclaré que, depuis cette annonce, "l’action de l’ex-champion de la photo partiellement reconverti en laboratoire pharmaceutique [avait bondi] de 4 % à 5 632 yens, après que le ministre japonais de la Santé a indiqué que le pays pensait utiliser le médicament antigrippe Avigan, dont Fujifilm est le fournisseur" :

Publicité

"Le ministère chinois de la Science et de la Technologie a affirmé hier que des essais cliniques sur favipiravir – le principe actif du médicament antigrippal Avigan de Fujifilm – avaient donné de 'très bons résultats' pour traiter le Covid-19."

© Asoggetti/Unsplash

Fujifilm n'est pas directement impliqué dans les essais cliniques (ou la production) du favipiravir, en Chine et au Japon. C'est la société chinoise Zheijiang Hisun Pharmaceutica, qui "fabrique et commercialise le favipiravir en Chine, en vertu d'un accord de licence avec Fujifilm, signé en 2016".

Publicité

Partout dans le monde, les entreprises pharmaceutiques tentent de trouver un remède contre le Covid-19 et mettre fin à sa dangereuse propagation. Mardi, a également précisé l'AFP, "le géant pharmaceutique français Sanofi s'est notamment dit prêt à offrir aux autorités françaises des millions de doses de son anti-paludique Plaquenil, après des essais jugés 'prometteurs' auprès de patients atteints du Covid-19". En attendant de bonnes nouvelles, la meilleure (et seule solution) consiste bien sûr à rester chez soi, pourquoi pas en visitant virtuellement le musée de son choix ?

Par Lise Lanot, publié le 18/03/2020