Gallimard a ouvert sa propre galerie photo

Il y a quelques semaines, la maison d'édition Gallimard ouvrait les portes de son tout nouvel espace dédié à des expositions.

Devanture de la galerie. (© galerie Gallimard).

Sobrement appelé galerie Gallimard, ce nouvel espace d'expositions saura ravir les fans de littérature et de photographie. Située rue de l'Université dans le 7e arrondissement de Paris, cette galerie mettra en avant le travail de six à huit artistes par an, essentiellement photographes et auteurs. Récemment, la galerie a présenté des tirages de la rock star Patti Smith, auteure du livre Just Kids édité aux éditions Gallimard.

Publicité

On pourra toutefois tomber sur des accrochages d'œuvres graphiques, par exemple des illustrations d'auteurs de BD et de livres jeunesse, mais la majeure partie du travail exposé sera photographique. L'espace vend également "des photographies d'écrivains reproduites en tirage argentique sur papier baryté, une sélection d'éditions originales composée de tirages de tête imprimés sur beau papier et numérotés, des illustrations en tirage limité, numérotées et signées de la main de l'artiste, ainsi que toute la gamme de la papeterie Gallimard". 

Accrochages de Patti Smith. (© Galerie Gallimard)

L'ambition de la maison d'édition serait donc de faire vivre ses auteurs par-delà les livres et de se positionner sur le marché de l'art en mettant le rapport texte/images au cœur de ses expositions. En ce moment, c'est Jean-Luc Chapin qui expose les photos de son ouvrage Natures (édité chez Gallimard) jusqu'au 13 janvier 2018 : des photographies originales en noir et blanc accompagnées de textes de Jean-Marie Laclavetine, éditeur et romancier français :

Publicité

"Le vrai travail du photographe s’accomplit dans ces instants nocturnes et solitaires, dans ces incantations silencieuses autour des bacs, dans ces formules qui accompagnent chaque tirage, griffonnées dans les marges.

Aller puiser les contrastes, travailler sur un détail en passant les mains sous la douche de lumière, répandre des secondes, passer le soleil au tamis, sur un détail du cadre faire jaillir l’ombre dans un angle, masquer, retenir. Chaque tirage est un moment unique. Toréer, trouver le geste idéal", écrit Jean-Marie Laclavetine.

Marais poitevin. (© Jean-Luc Chapin/galerie Gallimard)

La Dordogne. (© Jean-Luc Chapin/galerie Gallimard)

Publicité

La Dordogne. (© Jean-Luc Chapin/galerie Gallimard)

Exposition "Natures", de Jean-Luc Chapin (textes de Jean-Marie Laclavetine), jusqu'au 13 janvier 2018 à la galerie Gallimard.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 12/12/2017

Copié

Pour vous :