Gif Day : la beauté de Tokyo en mouvement

À travers des gifs animés, le photographe Damjan Cvetkov-Dimitrov nous raconte son périple à Tokyo et dépeint avec brio l'atmosphère si particulière de cette ville.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov

Dans un article Medium, le photographe Damjan Cvetkov-Dimitrov explique comment il est tombé amoureux de Tokyo, au point de vouloir rester y vivre pour toujours. C'est au cours d'un voyage avec sa petite amie Nina Geometrieva qu'il a découvert cette ville marquante.

Publicité

Ils ont réalisé ensemble une série d'images animées subtiles qui rendent compte de l'ambiance urbaine qu'ils ont fréquentée : des hôtels capsule aux petites impasses sombres éclairées de faibles néons en passant par les hautes tours aux minuscules fenêtres. Un récit à découvrir à travers des images animées où l'on peut toujours observer un petit élément du décor prendre vie, en boucle.

"Ces photos sont la raison pour laquelle j'aimerais rester coincé à Tokyo pour toujours"

Dans une humeur sombre et pluvieuse, ils se sont d'abord rendus à la Nakagin Capsule Tower, où ils ont passé deux jours entiers. Damjan explique dans son article :

"On a enfin pu connaître l'inconfort des hôtels capsule. C'était superbe, sauf les mini-tremblements de terre qu'on ressent quand son voisin décide de déplacer sa capsule à 5 heures du matin. Le son que font les blocs en mouvement est insupportable. Mais notre voisin a été assez sympa pour nous laisser une boîte de chocolats en guise d'excuses. De mon côté, je n'arrêtais pas de déplacer notre capsule et de jouer avec l'application de la Nakagin Tower sur mon iPhone."

Publicité

Cet immeuble résidentiel est l'un des rares exemples de bâtiments où l'intérieur reflète parfaitement l'extérieur. Le minimalisme compact qu'on peut observer sur la façade est similaire à la décoration, créant une expérience davantage marquante. Il poursuit : "Nina était complètement dans son élément, elle ne pouvait pas décrocher ses yeux de la fenêtre et je ne pouvais pas la blâmer pour cela."
Il raconte également que ce qui distingue Tokyo et le Japon du reste du monde, c'est le souci du détail. "Même les impasses les plus sombres et marginales étaient impeccablement nettoyées", explique-t-il. D'une rue à une autre, on peut tomber sur les lieux iconiques de l'animé japonais Ghost in the Shell.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

"Même au milieu de la nuit, la ville continue de vivre"

Cela peut sembler chaotique d'un point de vue européen, quand on contemple la ville de Tokyo, mais Damjan fait remarquer que "tout est parfaitement maintenu, chaque structure a une odeur particulière : le métro, les restaurants, les rues... Les monorails sillonnent les immeubles, sortent des gratte-ciel et du sol". C'est une sensation assez impressionnante que ce photographe a voulu montrer, avec des images dont l'horizon semble saturé, bien souvent de nuit :

Publicité

"J'ai mis tout mon cœur dans ce voyage et j'ai fait de mon mieux pour croire que Tokyo ne se termine jamais vraiment, même maintenant que je suis parti."

Le fait qu'un seul élément du paysage urbain s'anime donne une impression de temps suspendu au milieu de cette métropole cacophonique, comme une légère respiration. "Même en pleine nuit, la ville continue de vivre. On voit les drones voler la nuit et délivrer des colis sur les balcons et les paillassons sans déranger qui que ce soit", confie Damjan. Il explique qu'avec ces 40 millions d'habitants, cette ville ne se tait jamais. En revanche, les photos parlent d'elles-mêmes.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov

Publicité

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov

© Damjan Cvetkov-Dimitrov.

© Damjan Cvetkov-Dimitrov

Vous pouvez le suivre sur Instagram.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 17/11/2016

Copié

Pour vous :