Les grands vainqueurs du concours Wildlife Photographer of the Year 2018

Chaque année, le Muséum d’histoire naturelle britannique révèle les plus belles photos de nature de l’année.

"The Golden Couple", Hollande, premier prix. (© Marsel van Oosten / Wildlife Photographer of the Year 2018)

Depuis 1964, le Muséum d’histoire naturelle britannique organise le concours Wildlife Photographer of the Year, qui célèbre la photo de nature, qu’elle soit animale ou environnementale, amateur ou professionnelle, aux quatre coins du globe. Pour l’année 2018, le jury a fait son choix parmi 45 000 participants, venant de 95 pays différents.

Publicité

Le premier prix revient à Marsel van Oosten, pour sa photo The Golden Couple. Connu pour son sens de la composition et sa maîtrise de la lumière, ce photographe hollandais a immortalisé un couple de rhinopithèques en Chine, dans les monts Qinling, seul endroit du monde à abriter ces animaux en voie de disparition. Côté matériel, il a utilisé un Nikon D810, avec un objectif 24-70 mm et une ouverture de 2.8, accompagnés d’un flash.

Van Oosten explique que les deux singes étaient en train de regarder une dispute entre deux autres mâles leaders au sein d’un groupe de 50 singes. "À chaque fois qu’il les [les deux singes en pleine altercation] rattrapait du regard et qu’ils étaient sur le sol, la lumière n’était pas bonne. Le seul moyen de montrer à la fois le beau pelage du mâle et sa magnifique tête bleue était de prendre la photo avec un angle à l’arrière", décrit-il au musée qui organise le concours.

Une prise de vues parfaite qui nécessitait une analyse rapide de la situation et un peu de persévérance. "Il lui a fallu plusieurs jours pour comprendre la dynamique du groupe et prévoir ce qui pourrait se passer par la suite, mais sa persévérance a finalement porté ses fruits avec ce cadeau d’une situation parfaite, avec un fond de forêt parfait et une lumière parfaite se diffusant à travers la canopée. Un faible flash fait ressortir la lueur des mèches dorées du mâle pour compléter le tout", ajoute le musée.

Publicité

Le reste du palmarès donne à voir un léopard, des chouettes, des oiseaux et un désert, que vous pouvez consulter ci-dessous. Une exposition des images gagnantes est organisée jusqu’au 30 juin 2019, au Muséum d’histoire naturelle de Londres.

"Lounging Leopard", Afrique du Sud, gagnante de la catégorie 15-17 ans. (© Skye Meaker/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Pipe Owls", Inde, gagnant de la catégorie 10 ans ou moins. (© Arshdeep Singh / Wildlife Photographer of the Year 2018)

Publicité

"Duck of Dreams", Espagne, gagnant de la catégorie 11-14 ans. (© Carlos Perez Naval/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Bed of Seals", Espagne, gagnant de la catégorie Animaux dans leur environnement. (© Cristobal Serrano/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Hellbent", États-Unis, gagnant de la catégorie Comportement : amphibiens et reptiles. (© David Herasimtschuk / Wildlife Photographer of the Year 2018)

Publicité

"Blood Thirsty", Allemagne et Afrique du Sud, gagnant de la catégorie Comportement : oiseaux. (© Thomas P. Peschak/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Mud-rolling Mud-dauber", Australie, gagnante de la catégorie Comportement : invertébrés. (© Georgina Steytler/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Kuhirwa Mourns Her Baby", Espagne, gagnant de la catégorie Comportement : mammifères. (© Ricardo Núñez Montero/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Desert Relic", Allemagne et États-Unis, gagnante de la catégorie Plantes et champignons. (© Jen Guyton/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Night Flight", États-Unis, gagnant de la catégorie Sous l’eau. (© Michael Patrick O’Neill/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Crossing Paths", Italie, gagnant de la catégorie Vie sauvage urbaine. (© Marco Colombo/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Windsweep", Espagne, gagnant de la catégorie Environnements sur Terre. (© Orlando Fernandez Miranda/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"The Vision", Hollande, gagnant de la catégorie Noir et blanc. (© Jan van der Greef/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"The Ice Pool", Espagne, gagnant de la catégorie Visions créatives. (© Cristobal Serrano/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"The Sad Clown", Espagne, gagnant de la catégorie Photojournalisme de vie sauvage. (© Joan de la Malla/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Signature Tree", Mexique, gagnant de la catégorie Prix pour le photojournaliste de vie sauvage : histoire. (© Alejandro Prieto/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Dream Duel", Belgique, gagnant de la catégorie Prix pour le portfolio d’une étoile montante. (© Michel d’Oultremont/Wildlife Photographer of the Year 2018)

"Mother Defender", Espagne, gagnant de la catégorie Prix pour le portfolio d’un photographe de vie sauvage. (© Javier Aznar González de Rueda/Wildlife Photographer of the Year 2018)

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 22/10/2018

Copié

Pour vous :