© La vie en couleurs

En images : comment les daltoniens voient le monde

Ce trouble de la vision, qui touche surtout les hommes, empêche de percevoir correctement les couleurs.

Si la majorité d’entre nous a la chance de percevoir les milliers de couleurs qui nous entourent, ce n’est pas le cas de tout le monde. Le daltonisme, aussi appelé dyschromatopsie, ne concerne pas moins de 300 millions de personnes à travers le monde et près de 3 millions dans l’Hexagone – où 8 % des hommes en sont atteints, contre 0,5 % des femmes.

Cette anomalie de la vision empêche ceux et celles qui en souffrent de percevoir correctement les couleurs, à cause d’une déficience d’un ou plusieurs cônes de la rétine, les photorécepteurs qui nous servent à détecter les couleurs. De ce fait, plusieurs professions sont inaccessibles aux personnes atteintes de daltonisme : contrôleur aérien, électricien, douanier, pilote de ligne…

Publicité

Deutéranopie : Murano, Venise, Italie. (© La vie en couleurs)

Pour mieux nous faire comprendre cette anomalie de la vision, la marque de lentilles Lenstore s’est associée à l'ONG Color Blind Awareness. C’est ainsi que le site La Vie en couleurs a été créé, afin que les personnes non affectées par ce trouble découvrent comment un·e daltonien·ne perçoit le monde.

Différents types de daltonismes

Avec des images sur lesquelles on peut faire glisser un curseur, le site propose de passer d’une vision à l’autre. En déplaçant le curseur, on découvre des photos aux couleurs moins vives, voire parfois absentes, où les tons de gris dominent.

Publicité

Il est ainsi possible de voir à travers les trois principaux types de daltonisme, qui engendrent chacun une sensibilité différente aux couleurs. Comme l’explique le site, la protanopie empêche de voir la lumière rouge et crée ainsi des confusions entre le rouge, le bleu et le vert.

Tritanopie : Grand bazar d’Istanbul, Turquie. (© La vie en couleurs)

Les personnes atteintes de deutéranopie confondent quant à elles le rouge, le violet, le bleu et certaines nuances de gris, et ne voient pas la lumière verte.

Publicité

Enfin, la tritanopie empêche de distinguer la lumière bleue et confond certaines couleurs : le bleu et le gris, le violet foncé et le noir, l’orange et le rouge, et le vert et le bleu. L’achromatopsie, plus rare, empêche celui qui en est affecté de percevoir la totalité des couleurs.

Protanopie : Lac de Genève, Suisse et France. (© La vie en couleurs)

Protanopie : Parc Güell, Barcelone, Espagne. (© La vie en couleurs)

Publicité

Deutéranopie : Musée du Louvre, Paris, France. (© La vie en couleurs)

Tritanopie : Machu Pichu, Région de Cusco, Pérou. (© La vie en couleurs)

Par Pauline Allione, publié le 02/09/2019

Copié

Pour vous :