© Caleb Minear via Unsplash

Jack White ouvre un laboratoire photo à Nashville

Le musicien aux multiples talents lance un nouveau projet.

© Caleb Minear/Unsplash

Ce qui fait le charme de Jack White, c’est que son personnage semble tout droit sorti des années 1970. Ses sonorités résolument rock, son style vestimentaire, mais aussi son amour pour l’argentique sont devenues de véritables signatures. Après avoir sorti de nombreux vinyles – et avoir même ouvert sa propre usine de pressage de vinyles à Detroit –, l’artiste a tenu a préserver l’intimité de ses concerts en faisant interdire les téléphones portables dans la salle.

Publicité

Cette fois, c’est la photographie argentique que l’artiste a décidé de défendre, en lançant à Nashville – berceau de la country où se situe Third Man Records, la maison de disques qu’il a créée – un laboratoire photo. Attaché à la maison de disques qui possédait déjà un studio d’enregistrement, une scène de concert, un studio photo et une boutique, le laboratoire dédié à la photographie argentique vient compléter cette large offre culturelle.

Le labo permettra donc à tous les passionnés d’argentique de venir développer eux-mêmes leurs films avec les procédés C-41 pour la couleur et E-6 pour le noir et blanc. Le laboratoire propose aussi de transformer des images numériques en négatifs pour réaliser d’importants agrandissements. Enfin, le lieu propose aussi de faire développer tout simplement ses images en déposant directement ses pellicules sur place.

Côté prix, l’endroit reste très correct et ne surfe pas sur la notoriété du chanteur pour faire flamber les prix. Il faut compter entre 7 et 13 dollars pour un développement, soit entre 6 et 11 euros. De quoi nous donner envie de déménager à Nashville.

Publicité

Publicité

Par Lisa Miquet, publié le 26/10/2018

Copié

Pour vous :