La jeunesse iranienne dans l’œil de Youness Miloudi

À la rencontre d'une jeunesse décomplexée, surprenante et créative.

© Youness Miloudi

Isolé du reste du monde jusqu’à il y a encore quelques années, l’Iran est un pays méconnu qui n’est souvent vu qu’à travers le prisme de ses positions religieuses et ses relations géopolitiques. Que savons-nous de la vie en Iran ? Comment évolue la société iranienne ? C’est la question que s’est posée le photographe franco-marocain Youness Miloudi lorsqu’il a rencontré tout à fait par hasard un couple d’Iraniens durant la COP22 en 2016.

Publicité

Suite à cette rencontre, il a décidé d’aller rendre visite à ses nouveaux amis et a posé pour la première fois le pied à Téhéran. Un voyage durant lequel il a préféré ne pas sortir son appareil photo, pour avoir l’opportunité d’observer et d’essayer de comprendre le pays et ses habitants.

Intéressé par la richesse culturelle de l’Iran et par l’énergie de sa jeunesse, le photographe a alors décidé d’entamer un travail documentaire au long cours pour témoigner de cette société en pleine mutation. Il a sillonné le pays et a photographié les jeunes qu’il rencontrait sur son chemin. Un exercice qui lui a permis d’entrer vraiment au contact de la population locale. S’il qualifie la jeunesse iranienne de "curieuse et ouverte d’esprit", il parle aussi de "révolution silencieuse" qui se manifeste à travers l’art, la culture et la fête. Youness Miloudi raconte :

"Cette génération qui n’a pas connu la révolution de 1979, ni la guerre avec l’Irak, aspire à une vie normale. Une jeunesse qui, malgré les interdictions, se permet tout en privé. Derrière les murs, les têtes sont dévoilées et les verres se remplissent, des soirées interminables du lundi au dimanche, appelés 'Dorehamijse' – qui signifie 'petite soirée' –, s’organisent.

La capitale vibre sous les sons rock, rap et électro et des concerts sont organisés dans les quatre coins de la ville, dans les sous-sols, les cafés ou à la maison. J’ai pu également rencontrer et fréquenter des artistes de différentes disciplines – tatoueurs, street artist et skateurs – , qui adoptent un mode de vie alternatif et souterrain, de plus en plus assumé."

Publicité

La série d’images intitulée PerseFornia nous montre une jeunesse dynamique, pleine de vie, alternative et engagée. Ces photos puissantes font partie d’un work in progress, puisque le photographe nous explique que sa série est en perpétuelle évolution, de la même manière que la société iranienne est en pleine mutation. Des images aussi belles qu’instructives, qui nous embarquent à l’extrémité du Moyen-Orient.

© Youness Miloudi

© Youness Miloudi

Publicité

© Youness Miloudi

© Youness Miloudi

© Youness Miloudi

Publicité

© Youness Miloudi

© Youness Miloudi

© Youness Miloudi

© Youness Miloudi

© Youness Miloudi

Vous pouvez retrouver le travail de Youness Miloudi sur son site personnel ou son compte Instagram.

Par Lisa Miquet, publié le 12/02/2019

Copié

Pour vous :