JR nous parle de sa fresque monumentale et de son hommage à la banlieue

Le week-end dernier, JR a présenté son dernier projet, Chroniques de Clichy-Montfermeil, au Palais de Tokyo.

Sur 150 mètres carré se déploie la cité des Bosquets, où commencèrent les révoltes populaires de 2005 suite aux morts tragiques de Zyed Benna et Bouna Traoré. Lieu symbolique et sacré de la Seine-Saint-Denis pour le photographe, il immortalisait déjà ses résidents, en 2004, pour sa série Portrait d'une Génération.

Comme dans un livre, la fresque déroule sa narration à travers son format paysage gigantesque, où se dessinent plusieurs intrigues et un hommage de taille : des hommes en train de prier, un maire fier, des dealers masqués, des affrontements au feu, les jeunes du quartier, les ouvriers, toutes les personnes qui font la banlieue et qui la vivent... 

Publicité

Dans ce One Minute Project, il nous explique pourquoi il a eu recours au noir et blanc, ses inspirations, comment s'est passé le shooting avec les 750 personnes qu'il a photographiées, comment il a élaboré ce collage géant et où en est la banlieue aujourd'hui.

Jusqu'au 13 avril, vous pourrez voir la dernière œuvre gigantesque de JR au Palais de Tokyo.

Publicité

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 05/04/2017

Copié

Pour vous :