© Alexandra Kacha

Érotisme et paillettes : dans le boudoir queer de la photographe Alexandra Kacha

Vivant à Los Angeles, la photographe Alexandra Kacha met en scène des créatures de rêve uniques en leur(s) genre(s).

BDSM, shoe fetish, shibari, puppy play : tous les désirs sont admis et représentés dans le travail de la jeune photographe Alexandra Kacha. Entre les résilles, les cottes de mailles, le latex ou les dentelles, elle mobilise tous les codes du boudoir érotique.

Les créatures qui peuplent son univers merveilleux ne semblent se conformer qu’aux jeux de leurs plaisirs et défient les normes de genre. Les sexualités LGBTQ+ sont saisies avec tendresse par la photographe. Les corps sont naturels et posent sans tricherie, avec leurs pleins et leurs creux. Une douce lumière unit ces images, tantôt rosée, tantôt dorée, avec çà et là des nuances orangées ou fuchsia. À travers cette sensualité sans tabou, la singularité est sublimée pour notre plus grand plaisir.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Par Apolline Bazin, publié le 11/07/2019

Copié

Pour vous :