© David LaChapelle

La chanteuse Lizzo brille en nymphe sulfureuse devant l'objectif de David LaChapelle

Des images qui font polémique.

Le magazine Rolling Stone, connu pour ses unes souvent provocantes ou décalées, a dédié sa couverture du mois de février à la chanteuse Lizzo. La jeune femme a posé nue devant l’objectif de David LaChapelle dans des clichés empreints de l’univers fleuri et ultra-léché du photographe. Fidèle à ses habitudes, l’artiste américain a immortalisé la chanteuse dans des mises en scène colorées, costumées et éclairées au néon.

Le magazine spécialisé dans la musique a décidé de mettre en lumière la chanteuse originaire de Détroit en s’épanchant sur la façon dont "elle a conquis le monde". Cette une est arrivée à point nommé après l’annonce de ses cinq nominations aux Grammy 2020 et de ses trois victoires, dans les catégories du meilleur album urbain contemporain, de la meilleure performance pop en solo et de la meilleure prestation vocale de R’n’B traditionnel.

Publicité

L’année 2019 a été particulièrement chargée pour Lizzo, qui a été nommée "Entertainer of the Year" par le prestigieux Time Magazine, a prêté sa voix au film d’animation UglyDolls et est apparue dans le film à succès Hustlers aux côtés de Jennifer Lopez et Constance Wu. L’Américaine n’a pas pour autant délaissé la musique, puisqu’elle a également sorti son album Cuz I Love You, acclamé par la critique et son public, qui plébiscite son franc-parler et son body positivisme.

"En tant que femme noire, je fais de la musique pour les personnes qui me ressemblent, en m’appuyant sur mon expérience de femme noire. Je fais de la musique qui, je l’espère, fait du bien aux gens et m’aide à m’aimer. Je veux faire passer ce message aux femmes noires, aux grosses femmes noires, aux femmes noires trans. Point à la ligne", a déclaré Lizzo à Rolling Stone.

Publicité

Des clichés polémiques

Après la publication des images sur les réseaux, des internautes et médias ont cependant fait entendre leur voix contre les tenues de la jeune femme, qu’on voit affublée sur certaines photographies d’éventails et d’attirails typiquement associés à l’imaginaire entourant les geishas. Dans la section des commentaires, fans (et moins fans) expriment leur surprise et leur gêne face aux images :

"Je ne comprends pas comment les gens pensent qu’il n’y a pas de problème à utiliser les vêtements d’une autre culture et les porter de la sorte. J’adore Lizzo et sa positivité, et sa musique est géniale [… mais] c’est la deuxième fois en seulement quelques semaines que je vois des robes asiatiques utilisées de la sorte et ce n’est PAS possible."

Pour le moment, ni Lizzo ni David LaChapelle n’ont répondu à ces accusations, tout occupé·e·s qu’ils sont à savourer leur succès iconographique.

Publicité

Publicité

Par Lise Lanot, publié le 31/01/2020

Pour vous :