© Danielle Barnes via Unsplash

La rapide fonte des glaces de février dévoilée dans des images alarmantes de la Nasa

L'Antarctique a connu une vague de chaleur record, dont les conséquences ont été immortalisées par la Nasa.

Entre le 5 et le 13 février, l’Antarctique a battu des records de températures. Le 6 février, la Nasa rapporte qu’il faisait 18,3 °C dans ce qui est supposé être le "continent le plus froid du monde", soit la même température qu’à Los Angeles le même jour, 6 degrés de plus qu’à Marseille et 8 de plus qu’à Paris. L’agence spatiale américaine a partagé des clichés avant/après, montrant la fonte rapide de la banquise et les conséquences du réchauffement climatique et de multiples facteurs agissant en dominos.

La première image diffusée date du 4 février et montre une vue aérienne de l’île Eagle (située sur la péninsule Antarctique) recouverte de neige. Neuf jours plus tard, le 13 février, 1,5 km² de neige avait fondu. Pendant cette période, le niveau de la neige aurait baissé de 106 millimètres. Selon les scientifiques de la Nasa, 20 % de la neige accumulée pendant la saison a disparu.

Publicité

À gauche : vue du 4 février. À droite : vue du 13 février, bassins de fonte. (© Nasa)

Le glaciologue Mauri Pelto assure que c’est la première fois qu’il voit des bassins de fonte apparaître si rapidement en Antarctique : "On voyait ça en Alaska et au Groenland, mais pas en Antarctique." De tels épisodes de chaleur deviennent de plus en plus fréquents sur le pôle Sud – et c’est bien cette fréquence qui inquiète Mauri Pelto. En novembre 2019, puis en janvier 2020, l’Antarctique avait déjà connu des températures anormalement douces.

Par Lise Lanot, publié le 25/02/2020