© Stéphane Lavoué/Fondation pour l’audition

La surdité mise en images dans l’exposition parisienne "Tes yeux sur mes oreilles"

Des images et des mots pour ne plus faire de la surdité un sujet tabou.

Grâce à l’exposition "Tes yeux sur mes oreilles", la Fondation pour l’audition souhaite organiser "le coming out de la surdité". Jusqu’au 13 janvier, des portraits de personnes appareillées orneront les grilles du square de la tour Saint-Jacques, en plein cœur de la capitale. Créations du Français Stéphane Lavoué, ces images visent à normaliser la surdité et le fait d’être appareillé. "Pour que mon appareil soit aussi banal que tes lunettes", indique la fondation.

Véritable campagne de sensibilisation sur ce handicap de la communication, l’exposition gratuite permet aux visiteur·se·s de se balader au milieu de gigantesques portraits de huit hommes et femmes de tout âge, posant de face et de dos, prothèses auditives en évidence.

Publicité

© Stéphane Lavoué/Fondation pour l’audition

En même temps que le public regarde en face la surdité, il pourra également l’entendre grâce au témoignage d’Anne-Sarah Kertudo. La présidente de l’association Droit pluriel et commissaire à l’origine de l’exposition a "mis en son et en poésie" une vie de handicap, de la cour de récréation jusqu’aux discriminations à l’embauche en passant par les premières amours :

"Je cachais [mes appareils] sous mes cheveux et je me montrais [à mon amant] de dos, de face, mais jamais de profil. J’avais toujours peur d’être trahie par le bruit du Larsen qui se déclenchait au moindre contact. Alors c’était compliqué."

Publicité

© Stéphane Lavoué/Fondation pour l’audition

Pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin, une conférence-débat est également organisée afin de répondre à toutes les questions que peut se poser un public pas toujours très informé sur le sujet. Vous pourrez également vous entretenir "de façon confidentielle" avec une personne malentendante et appareillée afin "d’apporter des réponses concrètes et personnalisées" à des "questions parfois intimes ou techniques".

L’expert, précise la fondation, sera présent au choix tout au long de l’exposition ou bien sur un temps déterminé. Enfin, un·e professionnel·le de la santé auditive sera parfois présent afin d’opérer gratuitement des tests de repérage auditif.

Publicité

Les images qui habillent le square de la rue de Rivoli obligent les badauds à prendre conscience des difficultés vécues par les malentendant·e·s. Ainsi la fondation espère faire de ce handicap quelque chose d’ordinaire et non plus un tabou de société qui oblige celles et ceux qui vivent avec à "cacher [leur] surdité [en répondant] oui ou non au hasard en espérant bien tomber".

© Stéphane Lavoué/Fondation pour l’audition

© Stéphane Lavoué/Fondation pour l’audition

Publicité

© Stéphane Lavoué/Fondation pour l’audition

© Stéphane Lavoué/Fondation pour l’audition

L’exposition "Tes yeux sur mes oreilles" est visible jusqu’au 13 janvier 2020 sur les grilles du square de la tour Saint-Jacques, dans le 4e arrondissement parisien.

Par Lise Lanot, publié le 02/01/2020

Pour vous :