© Peta

L'association Peta met un terme à ses campagnes anti-fourrure avec des célébrités nues

L'association de protection des animaux a annoncé la fin de ses campagnes "Plutôt à poil qu'en fourrure" lancées il y a 30 ans.

Il y a trente ans, Peta tentait de changer le visage de la protection animale en présentant des campagnes d’un nouveau genre. Plutôt que de présenter des photos chocs de cadavres d’animaux, l’association "pour une éthique dans le traitement des animaux" avait décidé de partager avec le monde des images glamour présentant les plus grosses personnalités de l’époque… nues.

Depuis le début des années 1990, des célébrités telles que Tyra Banks, Kim Basinger, Dennis Rodman, Pamela Anderson, Eva Mendes et bien d’autres ont posé dénudées afin d’affirmer leur préférence d'"être à poil plutôt qu’en fourrure" ("we’d rather go naked than wear fur"). Après trente années d’une campagne mémorable et visible à l’échelle internationale, Peta a récemment annoncé mettre un terme au projet, et ce pour une très bonne raison : le combat est (quasiment) gagné.

Publicité

"Presque tous les plus grands créateurs ont laissé tomber la fourrure, la Californie l’a interdit, la reine Élisabeth a arrêté d’en porter, [le grand magasin] Macy’s a fermé ses lignes de fourrure et maintenant, la plus grosse maison de vente aux enchères de fourrure d’Amérique du Nord a fait faillite", a annoncé le vice-président de Peta, Dan Mathews, dans un communiqué.

© Peta

Depuis les années 1990, le marché de la fourrure a bien changé. Dazed rapporte que certains des plus grands noms de la mode ont progressivement arrêté de travailler avec des poils, à l’instar de Tom Ford, Versace, Gucci ou encore Burberry et, en 2023, l’État californien devrait bannir tout achat de fourrure. Cependant, certains sons de cloche restent encore dissonants, et si la reine d’Angleterre a également arrêté d’en porter, ce n’est pas le cas de la reine de la mode, Anna Wintour.

Publicité

Cette dernière rappelait l’année dernière à CNN que "la fausse fourrure polluait bien plus que la vraie" et que "les maisons de mode travaillant avec de la fourrure devraient plutôt s’assurer qu’elles suivent les meilleures pratiques éthiques". Après avoir mené un long combat contre la fourrure, Peta a annoncé désormais se concentrer sur son combat contre le cuir et la laine.

Reste à voir si les prochaines campagnes de l’association marqueront autant les esprits et rapporteront autant de succès, d’autant plus que Peta est légitimement sous le feu des critiques depuis qu’elle rapproche le combat pour les animaux du combat contre le racisme.

© Peta

Publicité

© Peta

© Peta

© Peta

Publicité

© Peta

© Peta

© Peta

© Peta

Par Lise Lanot, publié le 05/02/2020

Pour vous :