© Andrew Leggett

Hoya lance un filtre antipollution lumineuse pour vos photos de nuit

Grâce à un verre conçu pour supprimer la lumière artificielle, ce filtre permet un rendu plus naturel pour les paysages nocturnes.

Les citadin·e·s et amateur·rice·s d’astrophotographie le savent, les villes constituent une source de pollution lorsqu’il s’agit d’immortaliser les étoiles ou la Voie lactée. À cause des lampadaires qui éclairent les espaces urbains la nuit, les images du ciel se retrouvent teintées d’un jaune orangé qui a tendance à fausser les couleurs naturelles. Pour remédier à ce problème, le fabricant de verre optique japonais Hoya a créé Starscape, un verre à apposer sur son appareil photo pour filtrer la pollution lumineuse et obtenir un meilleur rendu.

Bien que des produits similaires existent sur le marché depuis des années, Hoya assure que son filtre peut se démarquer grâce à sa "formule de verre spéciale", qui serait prétendument plus efficace que les revêtements optiques de ses concurrents.

Publicité

Avant le filtre Starscape. (© Hoya)

Spécialement conçu pour supprimer la lumière émise par les lampes à sodium et les lampes à mercure que l’on retrouve dans les espaces urbains, le filtre Starscape est censé réduire la lumière artificielle des villes, reproduire plus fidèlement les couleurs et offrir un meilleur contraste, tout en restant compatible avec les objectifs grand angle et très grand angle.

"Les couleurs naturelles du ciel sont fidèlement reproduites tandis que d’autres objets restent intacts", assure la marque. Autant d’avantages qui devraient améliorer les prises de vue nocturnes en général, tout en réduisant le travail de postproduction. Si le prix n’a pas encore été dévoilé, le filtre Starscape devrait être disponible à la vente courant décembre.

Publicité

Après le filtre Starscape. (© Hoya)

Par Pauline Allione, publié le 09/12/2019

Pour vous :