© Jean Luc Buro

L’effervescence de la scène musicale parisienne des années 80 au cœur d’une expo

Les images de Jean Luc Buro nous replongent dans la scène musicale underground qui rythmait Paris, il y a trente ans.

The Cure en backstage de l’Olympia où ils se produisaient pour la promo de leur album Seventeen Seconds. Catherine Ringer et Fred Chinchin, duo loufoque et arty, photographiés chez eux, à l’aube du succès des retentissants Rita Mitsouko. Étienne Daho, immortalisé dans son appartement pour la sortie de son premier album Mythomane, en 1981. Derrière toutes ces images, on retrouve Jean Luc Buro, qui s’est fait le témoin de l’effervescence de la vie nocturne parisienne dans les années 1980.

Backstage du concert de Taxi Girl (Daniel Darc et Laurent Sinclair), au Rose Bonbon, Paris, 1980. (© Jean Luc Buro)

Publicité

Après des débuts en tant qu’assistant studio, Jean Luc Buro consacre ses premières années dans la photo à la scène rock qui rythme la capitale. L’artiste devient photojournaliste pour la presse généraliste et musicale et réalise quelques pochettes de vinyles.

À l’occasion de cette première exposition monographique intitulée "Objectif alternatif", qui se tient à la galerie Hors-Champs du 24 octobre au 8 décembre, il dévoile au public des négatifs jusque-là inexploités, qui racontent en images la scène underground parisienne.

Dans les coulisses de la vie nocturne parisienne

Parmi les archives inédites de l’artiste, on replonge avec délice dans les backstages de groupes français ou internationaux comme The Cramps, The Cure, Taxi Girl ou Bauhaus. On découvre aussi des portraits de ceux que le photographe appelle des "jeunes gens modernes" : Philippe Pascal des Marquis de Sade, Elli Medeiros, Étienne Daho ou encore l’icône punk Edwige Belmore…

Publicité

Backstage du concert du groupe Bauhaus, au Rose Bonbon, Paris, 1981. (© Jean Luc Buro)

Alain Bashung, Indochine et les Rita Mitsouko sont aussi passés devant son objectif, alors que leur carrière s’apprêtait à décoller. Sans oublier les lieux qui ont vu naître des talents et qui ont façonné la vie nocturne parisienne de l’époque : les soirées au Palace, les afters au Captain Video et d’autres espaces éphémères comme les 120 nuits, le Rock in Loft, Les Nuits d’Actuel…

"Objectif alternatif" s’attarde également sur les artistes qui se sont frayé un chemin hors des circuits de production traditionnels, sur le développement du street art en France qui s’empare de lieux abandonnés, et enfin, sur ceux que l’on qualifie d'"agitateurs populaires". Parmi eux, on retrouve Coluche en couv' de Rock & Folk en 1986, et Serge et Charlotte Gainsbourg, immortalisés pour le même magazine à l’occasion de la sortie de Charlotte for Ever.

Publicité

En bref, cette expo se vit comme un retour documenté dans le Paris des années 1980, au plus proche de la scène alternative émergente et des talents qui ont participé à son ébullition.

Backstage du concert de The Cure, Olympia, Paris 1981. (© Jean Luc Buro)

Portraits des mods des Halles sur leurs Vespas accessoirisées "Mod Revival", début des années 1980, devant la boutique Scooter, leur QG, 1er arrondissement de Paris. (© Jean Luc Buro)

Publicité

Étienne Daho, commande de "Rock & Folk" pour la sortie de l’album "Mythomane", Paris, novembre 1981. (© Jean Luc Buro)

Chez les Rita Mitsouko, séance privée dans le 19e arrondissement de Paris. (© Jean Luc Buro)

Charlotte et Serge Gainsbourg pour la sortie de "Charlotte for Ever", Paris, 1986. (© Jean Luc Buro)

"Objectif alternatif" de Jean Luc Buro, à découvrir à la galerie Hors-Champs, du 24 octobre au 8 décembre 2019. 

Par Pauline Allione, publié le 09/10/2019

Copié

Pour vous :