© Olivier Ciappa

L'élue Agnès Cerighelli fait chanter le photographe Olivier Ciappa avec des photos volées

L'élue homophobe Agnès Cerighelli a posté sur Twitter des images intimes dérobées au photographe lors d'une cyberattaque.

Fin mai, le photographe Olivier Ciappa perdait le contrôle de sa page Facebook, qui avait finalement été supprimée. 20 000 images personnelles avaient également disparu de son ordinateur. Ses photos intimes se sont retrouvées entre de mauvaises mains. Jusqu'à présent, on ignorait lesquelles...

Or, dans une série de tweets qui commence le 13 juillet, l'élue de Saint-Germain-en-Laye indépendante Agnès Cerighelli, a posté des photos qui font partie des images volées au photographe, ce qu'il confirmait dans un long post récapitulatif sur Instagram, mercredi 17 juillet : 

Publicité

"Elle en est à plus d'une quarantaine de tweets diffamant et vient de passer à la vitesse supérieure. Elle a eu accès à mes photos volées dans mon piratage le mois dernier ainsi qu'aux archives de mes SMS qui étaient stockées dans mon Mac. Je le sais parce qu'elle m'a envoyé en message privé des photos de moi faisant l'amour avec des personnalités connues et pas officiellement out." 

Voir cette publication sur Instagram

Bon, j'avoue que ces derniers jours, mon quotidien est beaucoup plus pesant et stressant que d'habitude, même si j'essaie de prendre du recul. Elle en est à plus d'une quarantaine de tweets diffamant et vient de passer à la vitesse supérieure. Elle a eu accès à mes photos volées dans mon piratage le mois dernier ainsi qu'aux archives de mes SMS qui étaient stockées dans mon mac. Je le sais parce qu'elle m'a envoyé en message privé des photos de moi faisant l'amour avec des personnalités connues et pas officiellement out. Elle menace de les diffuser et d'outer une personne par jour jusqu'à ce que je quitte la France et arrête mon militantisme pour défendre les personnes LGBT. https://twitter.com/AgnesCerighelli/status/1150664125015633922?s=20

Une publication partagée par Olivier Ciappa (@olivierciappa) le

Publicité

Agnès Cerighelli a menacé de révéler la liste de ses amants tout en émettant des commentaires diffamatoires sur la vie sexuelle et familiale du photographe et activiste. Exclue de LREM pour ses propos homophobes et le relais de fake news, l'élue s'en prend aussi régulièrement à la Secrétaire d'état chargée de l'égalité Marlène Schiappa. Le 12 juillet, les associations SOS Homophobie, l'Inter-LGBT et Aides portaient plainte contre les propos haineux et diffamatoire de l'élue des Yvelines.

Capture d'écran réalisée le 17 juillet, sur le compte Twitter d'Agnès Cerighelli.

Publicité

Agnès Cerighelli a commencé les menaces en privé et le chantage public contre Olivier Ciappa pour tenter d'obtenir le retrait de la plainte déposée contre elle par un ami du photographe, Guillaume Melanie, co-président d'Urgence Homophobie.

Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye s'est exprimé hier à ce sujet sur Twitter, en disant "qu'il n'était plus tolérable" que la ville soit associée à ce comportement.

Capture d'écran réalisée le 17 juillet, sur le compte Twitter d'Agnès Cerighelli.

Publicité

Capture d'écran réalisée le 17 juillet, sur le compte Twitter d'Agnès Cerighelli.

Capture d'écran réalisée le 17 juillet, sur le compte Twitter d'Agnès Cerighelli.

Olivier Ciappa avec son compagnon et sa fille. (© Olivier Ciappa)

Article mis à jour le 22/07/2019.

Par Apolline Bazin, publié le 18/07/2019

Copié

Pour vous :