© Ethan James Green

Les personnalités boudées par les Oscars 2020 mises à l'honneur en couv' de Vanity Fair

D'Eddie Murphy à Awkwafina et Jennifer Loper, le magazine rend hommage aux oubliés des Oscars 2020.

Que ce soit Eddie Murphy dans Dolemite Is My Name, Awkwafina dans The Farewell ou Jennifer Lopez dans Hustlers, tou·te·s ont ébloui nos écrans (grands ou petits – coucou Netflix) cette année. Le 26e numéro "Hollywood Issue" de Vanity Fair vient remettre les pendules à l’heure, et saupoudrer d’un peu de diversité les nominations des Oscars 2020 en présentant les 23 acteur·rice·s qui ont marqué l’année selon la rédaction.

Ainsi, Daniel Kaluuya (Queen & Slim), Beanie Feldstein (Booksmart), Jennifer Hudson (Cats), Alfre Woodard (Clemency), mais aussi Margaret Qualley (Once Upon a Time in… Hollywood), Lily-Rose Depp (The King), Willem Dafoe (The Lighthouse), ou encore Noah Jupe (Ford v. Ferrari et Honey Boy) se retrouvent dans ce top. Ces personnalités boudées sont aussi aux côtés d’autres jugées méritantes qui ont pu profiter d’une nomination à l’instar de Renée Zellweger pour Judy, Laura Dern pour Marriage Story, Florence Pugh pour Little Women et Taika Waititi pour Jojo Rabbit.

Publicité

Cette année, Vanity Fair semble miser sur la diversité. Il est l’un des rares magazines du genre à avoir consacré des couvertures à des personnalités de différentes origines. L’an dernier, son numéro "Hollywood Issue" avait fait un tollé à cause d’une mauvaise retouche photo d’Annie Leibovitz qui donnait à Reese Witherspoon une troisième jambe.

Cette année, c’est le photographe Ethan James Green qui signe des portraits aux couleurs chaudes, en plaçant les acteur·rice·s dans une sorte de désert artificiel et venteux inspiré des peintures d’Edward Ruscha et de l’esthétique des films tournés en Technicolor.

Publicité

Les stars présentes dans les pages du magazine portent des diamants, passent des coups de fil, montent dans des tracteurs et SUV, font le plein ou posent avec des roues de motos. La couleur rouge est là pour rappeler le tapis rouge qu’elles ne fouleront malheureusement pas pour représenter leurs films…

Publicité

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 21/01/2020

Pour vous :