L’étoile filante de la photographie, Ren Hang, exposé à Paris

L'un des artistes chinois les plus influents de sa génération.

© Ren Hang/Maison européenne de la photographie

Pour sa première exposition de 2019, la Maison européenne de la photographie frappe fort, en mettant à l’honneur l’artiste chinois le plus influent de sa génération : Ren Hang. Tragiquement disparu à l’âge de 29 ans, le photographe possédait une signature visuelle extrêmement forte, reconnaissable en un coup d’œil.

Publicité

Prolifique, Ren Hang a consacré les neuf dernières années de sa vie à la photographie, laissant derrière lui une œuvre qui mêle photographie de mode – pour des magazines tels que Purple et Numéro –, création de livres photographiques et écrits autopubliés.

Alors qu’il suivait des études de marketing qui ne l’intéressaient guère, Ren Hang a commencé la photographie en mettant en scène ses copains de dortoirs de manière tantôt cocasse, tantôt sensuelle. Loin des shootings de mode organisés avec une équipe d’une dizaine de personnes, les images de Ren Hang se démarquent avant tout par leur spontanéité mais aussi par l’économie de moyens techniques comme logistiques.

Pas besoin de fond, de maquilleuse ou de 14 lumières pour réussir une image forte. Un modèle, un corps, un flash et la magie Ren Hang opère dans un décor plus que dépouillé. La chair est aussi au centre du travail de l’artiste, car ses modèles y sont presque toujours nus, donnant à l’épiderme une place majeure dans son esthétique. Cette fascination charnelle lui a d’ailleurs valu de nombreux problèmes, puisqu’il a été censuré et a été interrompu en pleine séance photo par les autorités chinoises qui l’accusaient de pornographie.

Publicité

Le photographe ne cessait de rappeler que sa démarche était artistique et ne consistait pas à provoquer le gouvernement chinois, et, faisant fi des conventions, il continuait ses productions. Toutefois, rattrapé par la dépression dont il souffrait depuis plusieurs années, le photographe mis fin à ses jours en 2017. Pour honorer la mémoire de cette étoile filante de la photographie, la MEP expose 150 clichés frappant d’intelligence visuelle jusqu’en mai 2019.

© Ren Hang/Maison Européenne de la photographie

© Ren Hang/Maison Européenne de la photographie

Publicité

© Ren Hang/Maison Européenne de la photographie

© Ren Hang/Maison Européenne de la photographie

© Ren Hang/Maison Européenne de la photographie

Publicité

© Ren Hang/Maison européenne de la photographie

"Love Ren Hang", exposition du 6 mars au 26 mai 2019 à la Maison européenne de la photographie à Paris.

Par Lisa Miquet, publié le 06/03/2019

Copié

Pour vous :