© Matt Bernstein

Entre autoportraits et mots écrits sur son corps, Matt Bernstein redéfinit la masculinité

Photographe et make-up artist, le New-Yorkais réunit tous ses talents pour délivrer des messages puissants.

Matt Bernstein est un activiste tout en soft power : tout est dans le pouvoir des images qu’il crée. À l’infini, il peint sur ses yeux et sur son corps les couleurs du drapeau LGBTQI+. Dans ses autoportraits, il déconstruit les préjugés sur l’homosexualité et la masculinité.

Publicité

Ses posts sur Instagram sont augmentés d’archives pour renforcer les messages écrits qu’il partage sur son visage. Certains sujets touchent des normes très profondément inscrites, d’autres sont des réactions à des sujets d’actualité. Par exemple en mai dernier, l’État de l’Alabama interdisait la diffusion d’un épisode du dessin animé Arthur dans lequel on voyait un mariage gay. L’artiste a réagi en postant le message : "Cacher les enfants de médias queer ne les rendra pas hétéro."

Publicité

Outre ses réponses directes à l’actualité, on peut lire sur son visage : "Vous n’avez pas besoin d’avoir un pote queer pour soutenir les personnes queer", "Je ne suis pas un échec moral", "Tout n’a pas besoin d’un genre", "La masculinité est une prison", "Dieu aime les queer", ou encore "Nous avons toujours existé". 

Publicité

Publicité

Voir cette publication sur Instagram

wanted to do a look inspired by two major symbols of lgbtq pride -- the rainbow (obv) and the pink triangle, a predecessor to the rainbow flag. for those who don’t know, the inverted triangle was worn as a patch by holocaust prisoners who were deemed homosexual. gays were treated as the “lowest of the low” in concentration camps, and men in nazi germany could be arrested for simply looking at or touching one another in a suggestive way. according to @time, up to 15,000 men were sent to camps for reasons related to sexuality. in the 1970s w/ the rise of the gay liberation movement, the pink triangle became a reclaimed symbol of pride. second photo is from 1938, via getty images

Une publication partagée par matt bernstein (@mattxiv) le

Par Apolline Bazin, publié le 25/09/2019

Copié

Pour vous :