© Shealah Craighead/The White House

Mort d'Al-Baghdadi : l'image de Trump dans la situation room serait une mise en scène

L'image du 27 octobre dernier est mise en parallèle avec celle de Barack Obama lors de la mort de Ben Laden, en 2011.

La nouvelle a rapidement fait les gros titres des médias : Abou Bakr al-Baghdadi, le calife autoproclamé de l’organisation État islamique, est mort en Syrie dans la nuit du 26 au 27 octobre, à l’issue d’un raid commandé par l’armée américaine. Encerclé dans un tunnel, l’homme s’est donné la mort à l’aide d’une ceinture à explosifs.

Dès le début de la semaine, la Maison-Blanche a partagé deux images du président Trump et de son équipe dans la "situation room" ("salle de crise de la Maison-Blanche" en français), supposément prises pendant le raid. Diffusées huit ans après l’opération "Trident de Neptune", ayant abouti à la mort d’Oussama Ben Laden, ces images sont finement analysées et mises en parallèle avec la célèbre image de Barack Obama et de son équipe datant de 2011.

Publicité

"Le président Barack Obama et son équipe de sécurité nationale surveillent le raid d’Oussama Ben Laden depuis la situation room de la Maison-Blanche le 1er mai 2011." (© Pete Souza/La Maison-Blanche)

Des hypothèses de mises en scène…

Depuis deux jours, de nombreux médias américains posent la question d’une potentielle mise en scène de l’image de Trump, en comparant notamment la disposition des membres des deux équipes. Sur l’image de Pete Souza, le photographe officiel de Barack Obama, le président porte encore ses vêtements de golf – selon le New York Times, le président n’avait pas modifié ses habitudes du dimanche afin "d’éviter toute suspicion" –, tandis que Donald Trump, qui rentrait lui aussi d’une partie de golf, est costumé et cravaté parce qu'"un président pour qui l’habit fait le moine s’est assuré d’être habillé de façon appropriée avant d’entrer dans une telle pièce", insiste Annie Karni, correspondante à la Maison-Blanche.

En 2011, la photo de Pete Souza présentait Barack Obama assis à un coin de table. Business Insider note que "des tasses de café sont éparpillées sur la table. La plupart des membres de l’équipe de sécurité ne portent pas de veste. Aucun ne regarde l’appareil". Au contraire, Donald Trump est assis, régalien, en bout de table, le sceau officiel du président des États-Unis l’auréolant : "Il y a d’autres détails étranges concernant [cette image]. De nombreux câbles Ethernet colorés ne sont connectés à rien, ce qui trouble un peu le sérieux du moment", insiste Business Insider.

Publicité

Le président Trump et son équipe de sécurité nationale surveillent l’évolution des actions des forces spéciales armées envers Abou Bakr al-Baghdadi, le calife autoproclamé de l’organisation État islamique, en Syrie, depuis la Situation Room de la Maison-Blanche. (© Shealah Craighead/La Maison-Blanche)

Voire de manipulation

The Independent raconte que certains commentateur·trice·s ont également constaté que "trois des personnes présentes sur la photo, dont M. Trump, portent exactement le même costume et la même cravate que ce qu’ils portaient deux jours avant".

Le photographe Pete Souza a apporté de l’eau au moulin de ces hypothèses en postant un tweet questionnant l’heure à laquelle la photo a été prise et à quelle heure le raid a eu lieu.

Publicité

Publicité

"Le raid aurait eu lieu à 15 h 30, heure de Washington. L’image, selon la métadata de l’appareil, a été prise à 17 h 05 et 24 secondes."

Plus tard, Pete Souza a rectifié ses premiers propos, affirmant que c’est après 18 h 10 que le raid avait débuté, ravivant encore davantage le débat entre détracteur·rice·s et partisan·e·s du gouvernement au pouvoir.

Une boucle infinie

Bien qu’apparemment aux antipodes l’une de l’autre, les images de 2011 et de 2019 partagent le même type de réception. Si aujourd’hui, l’image d’Obama est emblématique, elle avait été critiquée à sa sortie, notamment par Trump lui-même qui avait déclaré sur Twitter : "Arrêtez de féliciter Obama pour avoir tué Ben Laden. La Marine a tué Ben Laden."

Des théories du complot avaient même émergé à l’époque, se remémore The IndependentCertains affirmaient que "la photo était fausse, que Ben Laden n’était pas mort ou qu’il avait été tué plusieurs années plus tôt et que son corps avait été congelé par les États-Unis".

À l’époque, Barack Obama laissait Pete Souza assister à la majorité des opérations professionnelles et des événements de sa vie privée. Le photographe raconte d’ailleurs avoir pris plus d’un millier de photos le jour du raid de Ben Laden. Au contraire, Donald Trump ne laisse la photographe actuelle de la Maison-Blanche, Shealah Craighead, que passer quelques minutes avec lui, et ce dans le but de prendre quelques images officielles, rapporte le New York Times.

À lire également -> La présidence d’Obama racontée dans un livre photo signé Pete Souza

Par Lise Lanot, publié le 29/10/2019

Copié

Pour vous :