© NASA, ESA, N. Smith (University of Arizona) et J. Morse (BoldlyGo Institute)

La Nasa dévoile l’image d’une explosion géante spectaculaire dans l’espace

Depuis des années, les scientifiques s’interrogent quant à la disparition totale de cette étoile.

"Imaginez un feu d’artifice au ralenti qui a commencé il y a 170 ans et qui continue d’exploser", écrit la Nasa sur son site au sujet de ce que l’agence décrit comme le "plus grand spectacle pyrotechnique de la galaxie". Grâce à son télescope spatial Hubble, la Nasa a pu capturer une nouvelle vue fascinante de l’explosion de l’étoile super-massive Eta Carinae, qui dévoile l’existence d’un foyer de magnésium encore inconnu.

Découvert en 1677, le système stellaire à deux étoiles Eta Carinae se situe à 7 500 années-lumière de la Terre. Au milieu du XIXe, Eta Carinae devenait brièvement la deuxième étoile la plus brillante dans le ciel, avant d’être enveloppée par un immense nuage de poussière causé par un phénomène appelé "la Grande Éruption". Cette explosion, débutée en 1840 et toujours en cours, a créé la nébuleuse Homunculus : deux immenses nuages constitués de poussière, de gaz et de filaments.

Publicité

© Nasa, ESA, N. Smith (University of Arizona) et J. Morse (BoldlyGo Institute).

Une nouvelle structure de magnésium découverte

Hubble, qui surveille l’évolution de l’explosion depuis plus de vingt ans, a dévoilé un nouveau cliché spectaculaire réalisé avec une lumière ultraviolette. L’image a révélé la présence d’une structure lumineuse de magnésium inconnue des scientifiques, située entre les ballons bipolaires et les filaments.

"Nous avons découvert une grande quantité de gaz chaud qui a été éjecté lors de la 'Grande Éruption' mais qui n’est pas encore entrée en collision avec les autres matériaux entourant Eta Carinae. L’essentiel de l’émission se situe à l’endroit où nous nous attendions à trouver une cavité vide.

Ce matériau supplémentaire est rapide et il 'fait monter les enchères' en termes d’énergie totale pour une explosion stellaire déjà puissante", a détaillé Nathan Smith de l’observatoire Steward de l’université de l’Arizona à Tucson, à la tête du programme Hubble.

Publicité

D’après la Nasa, l’apogée de cette explosion arrivera quand l’étoile explosera en supernova… À moins que cette explosion n’ait déjà eu lieu.

Par Pauline Allione, publié le 09/10/2019

Copié

Pour vous :