© Ground Zero photographs/Flickr/Jason Scott

Des photos inédites du Ground Zero juste après les attentats du 11-Septembre retrouvées

Un archiviste d’Internet a publié sur Twitter des photos prise par un ouvrier juste après le 11-Septembre.

Ces photos auraient pu être perdues à tout jamais si un certain Jason Scott, un historien qui se présente sur Twitter comme un archiviste spécialisé dans le Web, ne venait pas de retrouver les CD-ROMs d'un ouvrier qui travaillait sur le chantier du Ground Zero, après que le drame se soit produit. Après cette découverte, Scott a publié un thread Twitter étonnant, repéré par le site The Verge. On y découvre des photos inédites post-11-Septembre : des grues, des travailleurs en casque, de la fumée, des débris...

(© Ground Zero photographs/Flickr/Jason Scott)

Publicité

De loin, on pourrait croire à un simple chantier, mais les différents points de vue montrent l’ampleur impressionnante de ces décombres. Il s’agit des restes des tours du World Trade Center, quelques semaines seulement après l’effondrement de celles-ci.

Publicité

"La semaine dernière, on m’a donné un cache de 2 400 photos prises au Ground Zero, sur une période allant de fin septembre à début octobre 2001. Elles ont été prises par un travailleur qui était là avec un Canon Powershot G1, et qui photographiait en même temps qu’il travaillait dans les débris", explique Jason Scott sur Twitter.

Ainsi, l'un des ouvriers qui est intervenu après l’attentat a conservé des milliers de photos sur des CD-ROMs numérotés et annotés "World Trade Center, Ground Zero". Mais la durée de vie d’un CD n’est pas éternelle et certaines photos sont déjà perdues, regrette l’archiviste. 

Publicité

Devoir de mémoire

Publicité

"Les CD-ROMs étaient en pleine décomposition. Certaines photos sont déjà perdues car les CDs ont tendance à pourrir et là, 18 ans plus tard, c’était trop demander." L'historien explique ainsi qu'il aurait aimé rencontrer la personne à l'origine de ces photos, mais elle est décédée.

"[...] Il serait probablement utile d’interviewer le travailleur qui a pris ces photos, qui a marché autour du terrain, qui a capturé ces images uniques du Ground Zero sous toutes les coutures, pour montrer l’effort demandé pour nettoyer les débris. Sauf qu’on ne peut pas. Il est décédé", écrit-t-il. Selon Jason Scott, beaucoup de personnes sont tombées malades après leur travail colossal effectué sur le site du World Trade Center, dans les mois qui ont suivi l’attentat. Il dénonce donc un environnement de travail plus qu'insalubre.

Le chercheur demande aussi à tous ceux qui conservent des photos importantes sur CD-ROMs de les sauvegarder ailleurs : "Sauvegardez ce qui se trouve sur vos vieux CDs s’il vous plaît." The Verge résume : "Scott attire l’attention sur deux tragédies en même temps : celle de ces hommes et femmes courageux·ses qui ont travaillé après l’effondrement des tours et celle des souvenirs que ces derniers et beaucoup, beaucoup d’autres, croient avoir préservés sur des disques enregistrables." Le site précise également que la famille du photographe demande à ceux et celles qui ont été touché·e·s par ces photos de faire un don à des associations qui soutiennent les premiers secours.

(© Ground Zero photographs/Flickr/Jason Scott)

Par Sirine Azouaoui, publié le 21/06/2019

Copié

Pour vous :