© Shealah Craighead

Des photos du manque de diversité dans la situation room de Trump font réagir la Toile

Les clichés ont été pris le 3 janvier dernier, lors de l'assassinat du général iranien Ghassem Soleimani.

Dans la nuit du 2 au 3 janvier 2020, les États-Unis bombardaient une voiture abritant plusieurs personnalités politiques des Unités de mobilisation populaire (une coalition paramilitaire chiite), ainsi que le puissant général iranien Ghassem Soleimani, "principal homme de l’Iran à Bagdad" tel que nous le précisaient nos collègues de Konbini News. Ces actions meurtrières, engagées par le président américain, ont enflammé des relations déjà soumises à de grandes tensions :

"Le raid américain de la nuit [du 3 janvier] 'va déclencher une guerre dévastatrice en Irak', [réagissait alors] le Premier ministre démissionnaire irakien Adel Abdel-Mehdi, en dénonçant une 'agression' de Washington contre son pays et en laissant entendre que Bagdad pourrait remettre en cause la présence des 5 200 soldats américains stationnés dans le pays."

Publicité

Plusieurs jours après l’attaque, la Maison-Blanche a diffusé des images de cette nuit prises par Shealah Craighead dans la "situation room" ("salle de crise de la Maison-Blanche" en français). Les clichés, partagés sur Flickr, n’ont pas manqué de faire réagir les internautes. Dans cette salle – à l’intérieur de laquelle s’est prise une décision historique et bouleversante à l’échelle de la géopolitique internationale – n’étaient présents quasiment que des hommes blancs d’un certain âge.

Business Insider précise que la seule femme visible à l’image était Stephanie Grisham, la porte-parole de la Maison-Blanche. Une personne sans pouvoir décisionnaire donc, tout comme la photographe, deuxième femme présente dans la pièce.

Le président Donald Trump et les principaux conseillers de la Maison-Blanche. (© Shealah Craighead)

Publicité

Ce genre d’exemples flagrants de manque de diversité ne fait malheureusement pas figure d’exception dans la politique de Donald Trump. Ces images datant du 3 janvier rappellent par exemple les photographies montrant Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants des États-Unis, seule femme à une table d’hommes lors d’une discussion sur la situation syrienne, à l’automne 2019.

Sur l’image, la femme politique est debout dans la "situation room", le doigt levé, et semble prendre position contre le président américain. Fidèle à lui-même, celui-ci avait ensuite affirmé que son opposante avait fait une "crise" en pleine réunion, ce que Nancy Pelosi avait démenti avec véhémence.

Les images prises par la photographe officielle du président sont supposées donner un aperçu de la façon dont le chef de l’État dirige son pays. Les photographies de Shealah Craighead semblent bien confirmer le manque de diversité à l’œuvre dans la politique trumpienne. 

Publicité

À lire également -> Mort d’Al-Baghdadi : l’image de Trump dans la situation room serait une mise en scène

Par Lise Lanot, publié le 13/01/2020

Pour vous :