Plongée dans les abysses avec les gagnants du concours Ocean Art 2018

Au programme : ballet de raies manta, tête à tête avec des loutres et rêveries tentaculaires.

Depuis maintenant sept ans, le magazine en ligne Underwater Photography organise Ocean Art, un concours international ouvert à tous les photographes amoureux des fonds aquatiques. Cette année, des milliers d’images provenant de plus de 70 pays ont été examinées avec soin par un panel de juges composé de professionnels de l’image sous-marine, tels que Tony Wu, Martin Edge et Marty Snyderman, ainsi que le propriétaire du magazine spécialisé, Scott Gietler. Ce dernier s’est réjoui de la qualité des images soumises :

"Les superbes photographies de cette année continuent d’élever la barre dans le domaine de la photographie sous-marine. Les trois juges et moi-même étions vraiment honorés de voir passer devant nos yeux les fruits de la dévotion et de la détermination de l’esprit humain."

Publicité

Les candidats n’ont pas eu peur de se mouiller pour explorer les fonds marins et en rapporter des images poétiques, celles d’un monde parallèle où les sens sont déformés. Les participants avaient le choix entre seize catégories comprenant, entre autres, des portraits, des images dédiées aux comportements marins ou aux récifs de corail, ainsi que la possibilité d'utiliser diverses techniques telles que le macro ou le grand-angle.

Un monde rempli de surprises

Les photographes ne se sont pas cantonnés à de la simple prise de vue documentaire. Les images nous plongent avec beaucoup d’effet dans les mystères marins. On se retrouve nez à nez avec un crocodile au large sourire, face à des crabes araignées ou à un sosie de Nemo, au milieu d’un champ d’anémones de mer. Les jeux de textures, de transparence (notamment avec les calmars ou les méduses) et évidemment de couleurs (en plus de magnifiques bleus unis, on retrouve des tons improbables, parfois presque néons) magnifient ces images.

Le palmarès du concours, qui offre aux gagnants des lots d’une valeur globale de 80 000 dollars, permet d’entrevoir, à travers de petites lucarnes, ce monde fascinant et presque inexploré que représentent les fonds marins.

Publicité

"Le ballet des raies manta" (Mobula japanica), mention spéciale, 1re place de la catégorie "Comportements sous-marins", Honda Bay, Palawan, Philippines. (© Duncan Murrell/Ocean Art 2018)

"Le sourire d’un ami" (Crocodylus acutus), 2ème place de la catégorie "Réflex numérique", shooté avec un Nikon D850 à Jucaro, Cuba. (© Antonio Pastrana/Ocean Art 2018)

"Ancistrocheirus" (Ancistricheirus lesseurii), 1re place de la catégorie "Macro", shooté avec un Canon T1i à Kailua-Kona, Hawaï. (© Jeff Milisen/Ocean Art 2018)

Publicité

"La bataille" (Pseudanthias squamipinnis), 2ème place de la catégorie "Comportements de vie marine", shooté avec un Nikon D500 à Tulamben, Bali, Indonésie. (© Anders Nyberg/Ocean ARt 2018)

"La tête d’un phoque gris", 1re place de la catégorie "En eaux froides". (© Greg Lecœur/Ocean Art 2018)

"Les yeux grands ouverts" (Rhynchocinetes uritai), 3ème place de la catégorie "Portraits", shooté avec un Canon 7D Mark II à Bali, en Indonésie. (© Doris Vierkötter/Ocean Art 2018)

Publicité

"La danse de la méduse”, 1re place de la catégorie "Grand Angle compact", shooté avec un Olympus TG5 à Taiwan. (© Melody Chuang/Ocean Art 2018)

"Le crabe cannibale", 1re place de la catégorie "Compact", shooté avec un Canon G12 à Victoria, en Australie. (© PT Hirschfield/Ocean Art 2018)


“Nemo” (Poisson clown Ocellaris dans une mer d’anémones), mention honorable dans la catégorie "Portraits", shooté avec un Nikon D850 sur l’île d’Ishigaki, à Okinawa au Japon. (© Matteo Visconti/Ocean Art 2018)

"Les bons gros géants" (Megaptera novaeangliae), 1re place de la catégorie "Grand Angle", shooté avec un Sony A7III à Saint-Gilles sur l’Île de la Réunion. (© François Baelen/Ocean Art 2018)

Par Lise Lanot, publié le 25/01/2019

Copié

Pour vous :