© Gustave Courbet

Plus de 150 000 œuvres de musées parisiens rendues gratuites et accessibles en ligne

Cette année, la France se met à la numérisation de pléthore d'œuvres afin d'ouvrir l'accès à la culture et aux arts.

2020 commence en fanfare niveau culture : afin d’ouvrir l’accès à l’art et aux collections muséales, Paris Musées (une institution qui regroupe 14 musées et centres d’art de la capitale) a annoncé cette semaine mettre gratuitement à disposition plus de "100 000 reproductions numériques des œuvres des collections des musées de la Ville de Paris en haute définition".

Bien que la France soit connue pour son patrimoine artistique et culturel, la plupart des œuvres d’art sont visibles en un seul endroit, la capitale. Grâce à l’initiative de Paris Musées, plus besoin de vivre à Paris ou de forcément avoir à se déplacer au musée pour se frotter à nombre de tableaux, dessins, sculptures, manuscrits, estampes et photographies.

Publicité

"Soleil couchant à Lavacourt (détail)", 1880. (© Claude Monet/Musée des Beaux-Arts de Paris, Petit Palais)

Sur le site de Paris Musées, on peut d’ores et déjà retrouver des trésors visibles au Musée d’art moderne Paris, au Petit Palais, au Musée de la vie romantique ou encore au Musée Carnavalet. Cette opération vise à mettre en lumière des institutions parfois oubliées face aux expositions mastodontes organisées par des établissements tels que le Louvre ou le Centre Pompidou. Plus de 150 000 œuvres sont disponibles pour le moment et l’organisation ne compte pas en rester là : de plus en plus d’images seront numérisées et proposées gratuitement.

Le site propose également des expositions virtuelles, à l’instar, en ce moment, de "L’Ombre et la lumière", "le fonds de peintures en grisaille de la Maison de Victor Hugo". Cette fonctionnalité a pour le moment plus une valeur documentaire qu’esthétique et n’offre qu’un maigre complément à une visite physique.

Publicité

L’Hexagone se met à la numérisation

(© Willy Ronis/BnF)

Cette licence d'"Open Content" (contenu libre et ouvert) est déjà utilisée par des musées internationaux, précise Paris Musées dans un communiqué, "à l’instar du Rijksmuseum à Amsterdam ou du Metropolitan Museum à New York". Paris Musées serait cependant "la première institution française à s’en emparer en proposant un nombre considérable de reproductions en haute définition".

La numérisation d’œuvres a le vent en poupe en ce début d’année dans l’Hexagone puisque la Bibliothèque nationale de France a également annoncé la mise en place de sa banque d’images gratuites. Celle-ci "a pour vocation de rassembler l’ensemble des collections iconographiques de la bibliothèque qui comptent parmi les plus importantes au monde : estampes, photographies, manuscrits enluminés ou autographes, dessins et gravures, unes de presse, cartes et globes, objets d’art et monnaies entre autres".

Publicité

Les œuvres de Gustave Courbet, Antoine van Dyck, Rembrandt, Amedeo Modigliani, Eugène Atget et de bien d’autres sont ainsi disponibles pour les étudiant·e·s, les chercheur·se·s, les amoureux·ses de l’art et les curieux·ses sur les sites de Paris Musées et de la BnF. À vos marques, prêts, partez : la conquête de l’art est en marche.

"Coin de la rue de Seine et de la rue de l’Échaudé Saint-Germain. Paris (VIe arrondissement)", 1911. (© Eugène Atget/Musée Carnavalet)

"Les demoiselles du bord de la Seine (été)", 1857. (© Gustave Courbet/Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais)

Publicité

(© Utagawa, Hiroshige/BnF)

"Traversée de Paris à la nage". (© Agence Meurisse/BnF)

"Marseille : l’Estaque". (Paul Cézanne/BnF)

Le catalogue des œuvres mises à disposition par Paris Musées est à retrouver ici.

Par Lise Lanot, publié le 10/01/2020

Pour vous :