© Nasa

L’histoire du premier homme (et photographe) à avoir touché de la poussière lunaire

En manipulant le matériel photo utilisé lors d’Apollo 11, Terry Slezak a touché de la matière lunaire par inadvertance.

Au retour triomphal de leur expédition sur la Lune, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins furent immédiatement placés en quarantaine afin d’éviter la propagation d’insectes ou de molécules inconnues. Malgré toutes les précautions prises, Terry Slezak, un photographe de la Nasa, s’est retrouvé en contact direct avec de la poussière de Lune, devenant ainsi le premier homme à toucher de la matière lunaire sur Terre, rapporte PetaPixel.

Alors qu’il était en charge de nettoyer et récupérer les appareils photos utilisés par les astronautes sur la Lune, Terry Slezak est tombé sur un mot signé de la main de Buzz Aldrin lui indiquant que Neil Armstrong avait fait tomber sur la surface lunaire un des magasins contenant une pellicule, "la plus importante" :

Publicité

"Quand j’ai sorti le magasin, il était couvert d’une matière noire, qui ressemblait presque à du noir de fumée. C’était un noir très foncé avec des petites paillettes très vives qui étaient en fait des petits morceaux de verre provenant de la surface lunaire. Tout le monde m’a demandé : 'Mais qu’est-ce que c’est que ça ?' J’ai répondu : 'De la poussière de Lune, c’est le seul endroit qu’il a touché'. Donc ils ont pris une photo de moi avec cette poussière de Lune sur la main.

Ensuite, selon le protocole établi, les autres personnes présentes dans la pièce sont sorties et j’ai dû me déshabiller entièrement et nettoyer toutes les surfaces de travail avec de la javel avant de me doucher", avait rapporté le photographe à un journaliste de la Nasa en 2009.

Terry Slezak montrant la poussière de Lune sur ses mains. (© Nasa)

Au moment où il se retrouve avec cette matière venue de centaines de milliers de kilomètres de distance, Terry Slezak raconte n’avoir pas bien saisi le moment historique qu’il était en train de vivre et s’être surtout inquiété pour la qualité des images contenues dans la pellicule possiblement endommagée. Le lendemain, c’était pourtant bien sa photo qui faisait la une des journaux.

Publicité

À l’occasion du cinquantième anniversaire de la mission Apollo 11, l’entreprise de vente aux enchères Sotheby’s a vendu ce mois-ci un panneau rassemblant les fameuses photos immortalisant Terry Slezak exhibant ses mains salies par la poussière extraterrestre, ainsi que des mots signés de la main des astronautes de la mission Apollo 11. Ces souvenirs ont trouvé acquéreur pour la somme, elle aussi astronomique, de plus de 203 000 euros.

Terry Slezak montrant la poussière de Lune sur ses mains. (© Nasa)

Par Lise Lanot, publié le 09/08/2019

Copié

Pour vous :