© Alejandro Durán

Quand nos déchets deviennent des œuvres d'art

En travaillant à partir de détritus retrouvés sur la plage, le photographe Alejandro Durán entend dénoncer le consumérisme à outrance.

© Alejandro Durán

© Alejandro Durán

Bouteilles en plastique, brosses à dents, bouchons et autres morceaux de plastique s'entassent tristement sur les plages, dans l'indifférence générale. Face à ce constat désolant, l'artiste mexicain Alejandro Durán a développé le projet "Washed up Transforming a Trashed Landscape", à travers lequel il explore l'impact de nos déchets sur l'environnement.

Publicité

Pour réaliser ces installations de land art, le photographe a longé la côte de Sian Ka’an au Mexique pour récupérer des déchets plastiques et les classer par couleur. Le résultat donne à voir des créations surprenantes et alarmantes, nous révélant l'ampleur des dégâts que les êtres humains peuvent infliger à leur milieu.

Un consumérisme violent

Comme l'explique l'artiste sur son site personnel ses installations en forme d'algues, de rivières ou encore de fruits, symbolisent l'infiltration des matières plastiques dans l'environnement : "Plus qu'une représentation d'un paysage surréaliste, ces installations offrent au spectateur un miroir renvoyant à son comportement destructeur. Ces œuvres dessinent une nouvelle forme de colonisation par un consumérisme violent qui n'épargne aucun territoire."

L'objectif d'un tel projet est de "réveiller nos consciences et changer notre rapport au gaspillage". L'ensemble du projet "Washed up : Transforming a Trashed Landscape" est à retrouver sur le site personnel de l'artiste et sur Instagram.

Publicité

Publicité

Publicité

Par Marie Campistron, publié le 22/07/2016

Copié

Pour vous :