Rencontre : Jin + Dana, le duo new-yorkais qui s’amuse avec la photo de mode

Les deux photographes sont à l'origine de clichés argentiques intemporels.

Sukeban Magazine/Julia Abe. (© Jin + Dana)

Jin + Dana est un duo de jeunes photographes originaires de New York. À deux, elles livrent des photographies de mode shootées à l’argentique et empreintes d’une douceur mélancolique. En décor naturel ou en studio, Jin et Dana parviennent à créer des ambiances qui défient les paradoxes.

Publicité

La brume répond à la lumière, autant que la modernité et le vintage entrent en collision. Les deux artistes subliment les visages et les silhouettes des femmes qu’elles immortalisent à l’intérieur de récits chamarrés. Jin et Dana ont accepté de répondre à quelques questions afin de nous présenter leur duo prolifique.

Cheese | Bonjour Jin + Dana, pouvez-vous me raconter comment vous avez débuté la photo et votre duo ?

Jin + Dana | On a commencé à travailler ensemble juste après avoir été diplômées. Ça a commencé de façon très organique, on était juste deux amies qui photographiaient des modèles et des ami·e·s pour s’amuser. Après quelque temps, on a décidé de poursuivre notre projet créatif commun de façon plus sérieuse.

Publicité

Comment fonctionne votre duo ?

Parfois, on photographie en même temps, d’autres fois, c’est chacune son tour. Ces derniers temps, on a inclus de plus en plus de projets vidéo dans nos processus créatifs. Donc, on alterne aussi les techniques, entre l’immobile et le mobile, pendant les shootings. En dehors des plateaux, on tente de se partager de façon égale les missions en termes de production, de direction artistique et de postproduction.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

Publicité

On est très inspirées par le cinéma, la musique, l’histoire, les vieilles affiches, les publicités, les magazines et l’éphémère en général. On a des goûts et des intérêts très variés donc on tire notre inspiration de champs très vastes.

Quel lien entretenez-vous avec la photo de mode, pourquoi vous être tournées vers ce domaine ?

La photographie de mode et de vêtements est un super moyen de raconter une histoire ou d’évoquer une certaine époque ou une certaine ambiance. C’est ça qui nous a attirées vers la photo de mode en premier lieu.
Si un shoot est relax, on aime bien mettre le nez dans le stylisme et on s’en est pas mal occupé auparavant. Une de nous a une collection assez impressionnante de fringues vintage qu’on utilise justement pour nos photos.

Publicité

Natalie. (© Jin + Dana)

Quels appareils photo utilisez-vous ?

On utilise un vaste éventail d’appareils et on se pointe aux séances avec au moins quatre appareils chacune, ce qui amuse pas mal de gens. On ne sait jamais de quoi on pourra avoir besoin. Notre collection pro comprend autant des appareils numériques assez standards que des reflex, des compacts 35 mm, des moyens formats mais aussi des bandes VHS et Hi-8. On préfère travailler à l’argentique mais on crée avec tout ce qu’on trouve.

Quel type d’endroits privilégiez-vous pour vos séances photos ?

Si c’est un travail commissionné, on n’a pas forcément notre mot à dire mais si c’est nous qui choisissons, on aime autant l’extérieur que l’intérieur. Le mieux, c’est quand on loue un endroit précis qui est intéressant visuellement et dans lequel on peut vraiment s’amuser. Ça peut aussi être une bonne idée de mélanger intérieur et extérieur.

Vous planifiez beaucoup les séances ou vous vous laissez aller à l’imprévu ?

En général, on planifie dans les grandes lignes, notamment concernant le genre d’images qu’on veut, mais on intègre toujours les éléments qu’on a sous la main sur le moment et on joue avec les surprises qui apparaissent lors des shootings.

 

Sukeban Magazine/Julia Abe. (© Jin + Dana)

Natalie. (© Jin + Dana)

Sukeban Magazine/Julia Abe. (© Jin + Dana)

Sacha Frolova. (© Jin + Dana)

Sacha Frolova. (© Jin + Dana)

Mia Kerin. (© Jin + Dana)

Mia Kerin. (© Jin + Dana)

Sukeban Magazine/Julia Abe. (© Jin + Dana)

Sacha Frolova. (© Jin + Dana)

Vous pouvez retrouver le travail de Jin + Dana sur leur site et sur leur compte Instagram.

Par Lise Lanot, publié le 04/03/2019

Copié

Pour vous :