© Marcus Klinko

Rencontre : des images inédites de David Bowie immortalisées par Markus Klinko

Prises lors de la séance photo pour la cover de l'album "Heathen", des images inédites de Bowie sont exposées à travers le monde.

En 2002, le photographe suisse Markus Klinko a eu l’honneur de passer une journée avec David Bowie à l’occasion de la sortie de Heathen. En quelques heures, les deux hommes ont produit la couverture du 22e album studio de l’icône britannique.

17 ans plus tard, le photographe a décidé de dévoiler des images inédites issues de cette session photo, à l’occasion d’expositions internationales organisées avec le concours d’associations caritatives visant à lutter contre le cancer.

Publicité

Image utilisée pour la couverture de l’album "Heathen", sorti le 11 juin 2002. (© Markus Klinko)

Les images donnent à voir un nouvel aperçu de la photogénie et du magnétisme du chanteur, habillé par le styliste G.K. Reid (également connu pour ses collaborations avec Lady Gaga) dans des costumes trois-pièces, de longs manteaux et de lourdes chaussures noires. En souvenir de "l’une des séances photo préférées" de sa carrière, Markus Klinko a répondu à quelques-unes de nos questions.

Cheese | Bonjour Markus, peux-tu m’en dire plus sur cette séance photo avec David Bowie, l’avais-tu préparée en amont avec lui ?

Publicité

Markus Klinko | Oui, je l’avais rencontré plusieurs fois avant la séance photo. Les images sont une combinaison de nos idées à tous les deux. David Bowie était particulièrement ouvert à toutes les idées de dernière minute que j’avais.

© Markus Klinko

Avait-il des idées claires quant à ce qu’il voulait pour la couverture de son album ?

Publicité

Il savait précisément ce qu’il voulait pour Heathen. Il s’était même entraîné avec un "selfie" pris dans sa chambre. Mais une fois que la session photo a commencé, il s’est relaxé et était tout à fait prêt à essayer d’autres choses – ce qu’on peut voir dans la série. Ce shooting mémorable était entouré de beaucoup d’innovation et d’inspiration.

En combien de temps as-tu pris ces images ?

Toutes les photos ont été prises de 9 heures du matin à 17 heures. Il a dit qu’il était libre durant tout ce temps mais qu’il préférait éviter les séances photo qui n’en finissent pas, ce qui est compréhensible. Heureusement, je suis très rapide et je suis reparti avec plus d’images que ce que certain·e·s auraient été capables de faire en une semaine !

Publicité

© Markus Klinko

Pourquoi avoir choisi de dévoiler maintenant ces images jamais vues auparavant ?

Je suis en train d’exposer mes images de Bowie à travers le monde, de Miami à Hong Kong en passant par Paris et Sydney. Toutes ces expositions ont été pensées en collaboration avec des associations caritatives pour la lutte contre le cancer. C’est une cause qui me tient énormément à cœur et que je veux soutenir.

À chaque exposition, j’ajoute davantage d’œuvres inédites. En ce moment, j’ai des expos visibles ou prévues à la Gothia Towers de Göteborg, en Suède, au musée des Beaux-Arts de Markowicz à Dallas, au Tramp Members Only Club de Londres ainsi qu’à la galerie Zebra One, également à Londres, et à la foire des Beaux-Arts "Fine Art Asia Fair" de Hong Kong. Je suis aussi sponsorisé par Fujifilm EU, ce que je trouve très excitant.

Quels souvenirs gardes-tu de cette journée ?

Bowie était extraordinaire dans tous les sens possibles. Très équilibré, intelligent, talentueux, cela va sans dire. Et bien sûr, incroyablement photogénique ! C’était une expérience merveilleuse, clairement l’une de mes séances préférées en 25 ans de carrière.

© Markus Klinko

© Markus Klinko

© Markus Klinko

© Markus Klinko

© Markus Klinko

© Markus Klinko

© Markus Klinko

Par Lise Lanot, publié le 02/10/2019

Copié

Pour vous :