© Gab Bois

Rencontre : entre le réel et le fantasme, Gab Bois crée des mises en scène truculentes

Depuis Montréal, l'artiste fascine et provoque grâce à ses jeux visuels.

Gab Bois est une artiste dont la pratique se concentre principalement sur la photographie numérique, qu'elle maîtrise avec beaucoup d’humour et d’habileté. Orientée vers "le concept", la photographe affirme son désir de voir le "médium au service de l’idée et non l’inverse"

Si Gab Bois présente ses jeux de mots visuels en images sur son compte Instagram, elle affirme ne pas avoir "d’attachement particulier à la photographie comme discipline et il en va de même pour ses aspects techniques" et commence "à explorer d’autres media" : "La photo s’est présentée à moi comme la solution la plus rapide et la plus efficace de représenter une idée", nous a-t-elle confié. Et l’artiste ne semble pas s’être trompée, ses créations vont droit au but.

Publicité

© Gab Bois

Cheese : Bonjour Gab, pourrais-tu m’en dire plus sur ton style d’images ? 

Gab Bois : Mon style se situe à la lisière du réel et du simulé, entre le fantasme et le tangible. Il est travaillé selon des codes ancrés dans la culture populaire de ma génération. J’essaie de créer de nouveaux référents en modifiant les perceptions et les stimuli. J’aime quand les gens se questionnent sur la nature de leur propre univers. J’essaie de flouter les règles qui délimitent le vrai du faux.

Publicité

J’ai toujours aimé les jeux de mots, le bricolage et les belles images. C’était donc une bonne façon d’allier le tout. Je n’aurais jamais cru que mon processus impliquerait autant la photographie mais, pour le moment, c’est un médium qui peut suivre mon rythme de production rapide.

Où puises-tu ton inspiration ? 

Partout. Autant dans le contenu que je consomme moi-même que dans une multitude d’aspects de mon quotidien. Pour avoir une connexion particulière avec une idée au point de vouloir la réaliser, elle doit avoir un lien étroit avec ma réalité.

Publicité

C’est pourquoi une grande partie des sujets représentés sont souvent vus et revus dans ma vie de tous les jours. C’est un beau défi, selon moi, de porter un nouveau regard sur des éléments du quotidien bien souvent pris pour acquis.

© Gab Bois

Tu fais poser des personnes ? Comment se déroulent tes séances photo ? 

Publicité

Dans 99 % des cas, j’utilise mon propre corps en tant que modèle. J’ai tendance à vouloir m’impliquer dans le plus d’aspects possibles du processus de création. Je suis plus efficace et concentrée lorsque je travaille par moi-même et le choix de poser est directement lié à cela.

En plus, je suis très exigeante sur certains détails qui peuvent paraître anodins pour d’autres. Il est donc plus facile pour moi de poser longtemps, dans des situations pas toujours confortables jusqu’à atteindre le résultat voulu.

© Gab Bois

Comme je l’ai mentionné, mon travail se centre sur l’idée et tout le reste devient satellite pour servir l’idée. Il arrive des situations où mon propre corps ne sert pas l’idée de manière optimale. C’est dans ces situations que je vais trouver des modèles, choisi en fonction des traits physiques qui serviront à l’idée en question. Comme la plupart de mes images sont des plans rapprochés, il faut parfois qu’une partie du corps spécifique ait une forme particulière afin d’aider à la compréhension du produit final.

Qu’est-ce que tu aimerais que les gens se disent en voyant tes photos ?

Rien en particulier… Je suis heureuse qu’ils les voient et après, ce qu’ils en disent, c’est propre à chacun. Par contre, ce que j’aimerais beaucoup, c’est d’être en mesure d’entendre, sans être vue, les commentaires d’inconnu·e·s sur mon travail.

© Gab Bois

Comme c’est quelque chose de très personnel, je suis toujours curieuse de connaître les avis de personnes complètement détachées de mon travail, ça donne une perspective fraîche et ça permet d’y réfléchir différemment.

Par contre, il est rare d’avoir des avis complètement honnêtes quand les gens s’adressent à nous en face-à-face, c’est pourquoi c’est un fantasme pour moi de pouvoir entendre des opinions non-censurées sans être vue.

© Gab Bois

© Gab Bois

© Gab Bois

© Gab Bois

© Gab Bois

© Gab Bois

© Gab Bois

© Gab Bois

Vous pouvez retrouver le travail de Gab Bois sur son compte Instagram.

Par Lise Lanot, publié le 30/12/2019

Pour vous :