© Elise Dumontet pour Zebedee

Cette série de photos puissante met à l’honneur les personnes amputées

19 mannequins pour sensibiliser à la différence des corps.

"À l’époque, nous n’avions pas accès à Internet et personne, à la télévision, à la radio, dans les publicités de vêtements ne me ressemblait, donc je pensais que j’étais seule", raconte Ashley, née avec un membre différent. Enfant, la jeune femme était persuadée qu’elle était la seule au monde née sans avant-bras. C’est pour éviter ce genre de pensées que Zebedee, une agence de mannequins qui prône la diversité et la différence, a organisé cette séance photo de Elise Dumontet, repérée par le site Bored Panda.

À l’occasion du mois de sensibilisation à l’amputation congénitale ou acquise, en avril, l’agence a rassemblé 19 mannequins, de tous âges, nés avec un membre en moins ou qui ont subi une amputation due à un cancer, à un accident ou à une blessure de guerre. Certain·e·s ont des prothèses, d’autres non, certain·e·s sont mannequins, danseurs·euses, musicien·ne·s ou gymnastes.

À voir aussi sur Cheese :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Andrew. (© Elise Dumontet pour Zebedee)

Un shooting sous le signe de l’acceptation de soi

Une partie d’entre eux souhaite que l’on ne fasse pas attention à leur différence, une autre tient à raconter leur histoire. À l’image d’Andrew, qui porte sa prothèse "avec la même fierté qu’une magnifique paire de chaussures" : "Je ne la couvre jamais […]. Je comprends que mon niveau de visibilité ne convienne pas à tous les amputés, chacun a sa propre histoire, sa propre façon de gérer ça, mais les attitudes ont changé et c’est aussi bien de la mettre en avant."

Jamie a choisi l’amputation d’une partie de sa jambe après 14 ans en fauteuil roulant pour pouvoir marcher et courir. Pour lui comme les autres modèles, il est très important de parler et montrer ces différences : "En sensibilisant à la perte de membre et aux membres différents, cela nous permet vraiment d’accueillir la différence, et de trouver de la beauté là-dedans." Un shooting body positive décrit comme "une célébration de leur amour-propre et de l’acceptation de leur corps."

Publicité

Monty. (© Elise Dumontet pour Zebedee)

Niesha. (© Elise Dumontet pour Zebedee)

Mollie. (© Elise Dumontet pour Zebedee)

Publicité

Marleen. (© Elise Dumontet pour Zebedee)

George. (© Elise Dumontet pour Zebedee)

Ashley. (© Elise Dumontet pour Zebedee)

Dan. (© Elise Dumontet pour Zebedee)

Par Sirine Azouaoui, publié le 21/05/2019

Copié

Pour vous :