Le tour d'horizons en images de Sze Tsung Nicolás Leong

Au bord du Gange, au large du lac Michigan ou sur les toits parisiens, l'horizon se profile sur chaque photo de Sze Tsung Nicolás Leong, en ce moment exposé à la Polka Galerie.

Ganga (Ganges) II, Bénarès, 2008. (© Sze Tsung Nicolás Leong/Courtesy Polka Galerie)

Ganga (Ganges) II, Bénarès, 2008. (© Sze Tsung Nicolás Leong/Polka Galerie)

"Horizons", simplement, tel est le nom de l'exposition qui se tient en ce moment à la Polka Galerie, mettant en scène les photographies de Sze Tsung Nicolás Leong, déjà recueillies dans son livre éponyme. À travers ce projet, Leong nous offre littéralement un tour d'horizons en images, du Michigan à Paris, en passant par le Gange. Au cours de ses voyages, il marque une pause, contemple la ligne d'une ville encombrée de gratte-ciel ou d'un fleuve qui s'efface dans le ciel, et capture cette vue.

Publicité

L'exposition se dévoile en suivant un fil conducteur : mis côte à côte, les horizons défilent de cadre en cadre et de regard en regard. Ce passionné du paysage a effectué des centaines de voyages et compose ses mosaïques de différents types de paysages, comme nous le rapporte la galerie : "Métropoles monstres dans le brouillard ou frappées d’un soleil minéral, marines gorgées de nuages, paysages glacés, parcs touristiques, déserts, fleuves, champs de tours, territoires arides."

Un tour du monde des horizons

Paris, Tolède, Le Caire, Chicago, la Garonne, le Kenya, une plaine de sel en Bolivie, un lac d’Islande, la banlieue de Pékin... Ce photographe a foulé le bitume et les terres de bon nombre de contrées. On décèle un leitmotiv : l'horizon, toujours présent comme un pont entre chaque pays, un fil à suivre, s'affranchissant des frontières et abolissant la présence de l'homme. Les photos révèlent des paysages purs, symétriques et infinis.

La Polka Galerie évoque une "balade incarnée par l'horizon, un examen magique, un horizon baudelairien et une expérience métaphysique". Nous y voyons une manière singulière d'apprécier une vue et de parcourir un pays, en panoramique. La galerie ajoute :

Publicité

"Photographier l’horizon, c’est le faire reculer [...]. C’est scruter la ligne de frontière entre la nature et le surnaturel, entre le visible et l’invisible, entre l’ici et l’au-delà, le profane et le sacré. Sans paysage, point d’horizon. Sans horizon, plus de représentation. Cette ligne lointaine, romantique et merveilleuse examinée par l’artiste situe autant qu’elle assigne le spectateur dans l’espace, face à sa finitude, à sa solitude, ses vertiges, son destin."

Avec une approche philosophique, littéraire et picturale, Sze Tsung Nicolás Leong fige la géométrie du monde, dans ce qu'elle a de plus éthéré et contemplatif.

Lake Michigan, 2012. (© Sze Tsung Nicolás Leong/Courtesy Polka Galerie)

Lake Michigan, 2012. (© Sze Tsung Nicolás Leong/Courtesy Polka Galerie)

Publicité

Quartier Latin, Paris, 2008. (© Sze Tsung Nicolás Leong/Courtesy Polka Galerie)

Quartier Latin, Paris, 2008. (© Sze Tsung Nicolás Leong/Courtesy Polka Galerie)

Masai Mara II, 2009. (© Sze Tsung Nicolás Leong/Courtesy Polka Galerie)

Masai Mara II, 2009. (© Sze Tsung Nicolás Leong/Courtesy Polka Galerie)

L'exposition Horizons est présentée dans le cadre de l’édition 2017 du Mois de la photo du Grand Paris, du 18 mars au 6 mai 2017 à la Polka Galerie.

Publicité

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 26/04/2017

Copié

Pour vous :