© Tyler Mitchell

featuredImage

Tyler Mitchell, jeune prodige et protégé de Beyoncé, décroche sa première expo solo

À Amsterdam, le musée Foam organise la première exposition consacrée au jeune photographe.

En 1759, Mozart jouait des concertos en public à 3 ans. Presque trois siècles plus tard, Tyler Mitchell immortalisait Beyoncé dans des clichés solaires et devenait, à 23 ans, le premier photographe noir à shooter la une du célèbre magazine Vogue US (en plus de 126 ans d’existence du magazine, tout de même). En 2019, on peut se demander si le second ne serait pas l’équivalent du premier en ce qui concerne l’avènement de jeunes prodiges.

Blague à part, le jeune photographe basé à New York n’en finit pas d’impressionner ses pairs avec ses œuvres mettant en scène une jeunesse noire et fière. Travaillant le plus souvent avec une lumière naturelle, il s’approprie les codes de la photo de mode et la réinvente à son image, de façon plus jeune, plus moderne et plus représentative de sa société.

Sans titre (Chapeau), 2018. (© Tyler Mitchell)

C’est à Atlanta, durant son adolescence, que le jeune Américain a façonné son regard créatif. En même temps qu’il crée ses premières vidéos de skate et images de ses amis, il parcourt les pages du réseau Tumblr et remarque une constante problématique :

"Je tombais toujours sur des modèles blancs – jeunes, beaux, sensuels – qui semblaient s’amuser et être tout à fait libres, le genre de modèles pris par Larry Clarke ou Ryan McGinley. Je voyais rarement la même chose avec des modèles noirs, tout du moins en ce qui concerne les images que je voyais alors."

Une première expo solo à Amsterdam

Aux Pays-Bas, le musée Foam rend hommage à l’imagerie de Tyler Mitchell et à son "utopie noire", telle que la qualifie le musée amstellodamois, mettant en avant "la masculinité noire, la vulnérabilité et la liberté".

Le 18 avril, le photographe ouvrira lui-même l’exposition et discutera de son travail. "I Can Make You Feel Good" est composée d’une sélection de ses images personnelles et commissionnées ainsi que deux vidéos (Idyllic Space, "Endroit idyllique" en français, et Chasing Pink, Found Red, soit "En cherchant du rose, j’ai trouvé du rouge").

Jusqu’au 5 juin 2019, les visiteurs se délecteront de ses photographies aux couleurs chatoyantes, souvent dans des tons pastel et des décors naturels, représentant avec splendeur une jeunesse noire "libre et sensible".

Les garçons de Walthamstow, 2018. (© Tyler Mitchell)

Sans titre (accolade entre deux filles), 2018. (© Tyler Mitchell)

Tyler Mitchell, 2018. (© Owen Smith)

"I Can Make You Feel Good", l’exposition consacrée à Tyler Mitchell, est présentée au musée Foam, à Amsterdam, du 19 avril au 5 juin 2019. Le vernissage, en présence de l’artiste, aura lieu le 18 avril à partir de 17 h 30.

Par Lise Lanot, publié le 17/04/2019

Copié