Lisa Koshy

Une étude affirme que les expéditeurs de "dick pics" sont plus narcissiques que les autres

La sentence est formelle : il y a peu de chance pour que l'envoi d'une photo de votre pénis vous fasse marquer des points.

"Je te montre le mien donc tu me montres le tien." Voici tout simplement le surtitre d’une récente étude publiée par le Journal of Sex Research concernant les "motivations et variables de la personnalité dans l’exhibitionnisme photographique". Il s’agit bel et bien d’un papier de recherche sur les émetteurs de dick pics, ces photos de pénis envoyées par message privé.

Partant du constat que 27 % des millennials auraient déjà envoyé au moins une dick pic au cours de leur (courte) vie, une équipe de chercheuses s’est demandé qui étaient ces hommes et surtout, pourquoi ils envoyaient leur pénis en photo sans qu’on ne leur ait rien demandé ?

Publicité

Trêve de suspense, les chercheuses sont formelles :

"Nous en sommes arrivées à la conclusion que les hommes qui envoient des dick pics de façon non sollicitée font preuve de niveaux plus élevés de narcissisme et cautionnent davantage le sexisme hostile et ambivalent que leurs congénères qui n’en envoient pas. 

Cette étude est la première à fournir des preuves empiriques des motivations et des caractéristiques des personnalités des hommes qui envoient des dick pics non sollicitées."

Via Giphy.

Publicité

Afin de mener à bien cette étude de la plus haute importance, Flora Oswald, Alex Lopes, Kaylee Skoda, Cassandra L. Hesse et Cory L. Pedersen ont posé un panel de questions à 1 087 hommes hétérosexuels. Sur ces 1 087 hommes, 523 affirment envoyer plus ou moins régulièrement leurs parties génitales en photo, tandis que les 564 restants ne l’auraient jamais fait.

Les différences les plus visibles entre les émetteurs et non-émetteurs de dick pics concernent leur âge (les émetteurs seraient plus jeunes que les autres), mais aussi l’expression de leur "narcissisme, de sexisme bienveillant et de sexisme hostile", ces facteurs étant apparemment plus élevés chez les fans de la messagerie illustrée.

Œil pour œil, pénis pour paire de seins ?

Parmi la batterie de questions posées, une grande partie était consacrée aux motivations des 523 émetteurs de dick pics. Près de la moitié des hommes interrogés expliquent envoyer leur entrejambe dénudé dans l’espoir d’un potentiel "échange de bons procédés". Le reste des réponses est plus ou moins lunaire. Récapitulons :

Publicité

• 44 % des hommes émetteurs le font dans un "esprit transactionnel". La moitié de cette portion espère "recevoir des photos sexy en retour".

• 33 % sont "en recherche de partenaire" : 53 % espèrent exciter leur destinataire et près de 22 % pensent que c’est une façon normale de flirter.

• Pour 18 % des individus interrogés, envoyer une dick pic permettrait une "gratification sexuelle ou personnelle". La case "Envoyer des dick pics m’excite" a ainsi été cochée par 27 % de personnes, tandis que 8 % ont préféré le plus masochiste : "J’envoie des dick pics parce que j’aime qu’on insulte mon pénis."

Publicité

• 9 % s’enorgueillissent du "sentiment de pouvoir et de contrôle" procuré par l’envoi de dick pics. 65 hommes trouveraient "marrant d’envoyer une dick pic à quelqu’un qui n’a rien demandé", tandis que 40 autres "aiment mettre en colère des gens en leur envoyant une dick pic après un désaccord".

• À partir de là, les choses se corsent. 6 % des hommes interrogés ont lié leur envie d’envoyer des photos de leur sexe à des "conflits non résolus concernant l’enfance". 35 personnes ont coché la case : "La liberté de se balader nu comme quand j’étais enfant me manque, envoyer des dick pics me permet de revivre cette expérience." Nous sommes circonspectes.

• Enfin, 6 % ont choisi l’explication de la "misogynie", arguant par exemple : "Je sens que les femmes ont tendance à ne pas aimer les dick pics, donc ça me plaît d’en envoyer."

Mets des paillettes dans ma vie, Kevin, pas des dick pics non sollicitées.

Quid du consentement ?

Une majorité d’hommes semble donc croire que recevoir une photo inopinée de phallus exciterait les femmes et les pousserait à vouloir instinctivement coucher avec les émetteurs de ces images. Si l’intention n’est pas intrinsèquement mauvaise, elle fait tout de même complètement fi du consentement de celles qui reçoivent ce genre de photos intimes.

Seulement 27 % des hommes habitués des dick pics déclarent "préférer recevoir une réponse positive qu’une réponse négative", note Dazed. Quid des 73 % restants qui se fichent donc de recevoir une réponse négative et semblent donc faire ça seulement pour leur propre plaisir du jeu ? Selon l’étude, c’est par cette croyance dans le fait que l’envoi de son pénis en photo est un cadeau que ces hommes font preuve de narcissisme :

"Le narcissisme est caractérisé par une appétence pour le grandiose, un besoin d’être admiré et une conscience de soi exagérée – notamment une vision surpositive de son physique, son intelligence et son pouvoir", précisent les chercheuses.

L’apparition de telles études sur le sujet fait sortir les dick pics du simple domaine de la blague pour en faire quelque chose de sérieux, potentiellement mal reçu et offensant. Le plus simple : réfléchir à deux fois et tourner sept fois son doigt autour de son portable avant d’appuyer sur "Envoyer".

Par Lise Lanot, publié le 22/08/2019

Copié

Pour vous :