Dans son univers électrique, Reine Paradis vous fera voir la vie en bleu Klein

Une fois de plus, Reine Paradis nous envoûte avec les photos surréalistes et électriques de sa nouvelle série Midnight.

Midnight. (© Reine Paradis)

Après son projet Jungle paru l’an dernier, la photographe Reine Paradis explore à nouveau le potentiel esthétique du bleu Klein à travers des photos étincelantes. Pour sa nouvelle série Midnight comme les précédentes, chaque image est issue d’un processus minutieux rodé par la photographe depuis ses débuts. En premier lieu, Reine Paradis imagine la scène qu’elle souhaite transposer en image. Ensuite, elle fabrique une maquette qui lui sert de référence jusqu’à la réalisation complète de son cliché. Les costumes ainsi que les sculptures et autres accessoires sont entièrement créés par ses soins.

Publicité

La dimension surréaliste des images de Reine Paradis est ainsi le résultat d’une démarche créative mêlant à la fois son imagination, un travail manuel minutieux et une bonne dose de perfectionnisme. En effet, attentive au moindre détail, l’artiste prend le temps de faire ses repérages pour trouver le lieu idéal pour chaque image. Une fois le lieu choisi, elle s’y rend avec son mari, Carl Lindstrom, qui se charge de la prendre en photo selon la maquette élaborée en amont. Des shootings toujours aux alentours de midi pour bénéficier d’une lumière très vive.

Bleu comme la Lune

Comme pour sa série Jungle, la jeune artiste est très attachée à ce bleu intense qui s’étale sur chacune de ses images. Interrogée par le magazine Flaunt, elle explique ce lien personnel qu’elle entretient avec la couleur en question : "J’ai toujours adoré le bleu Klein. Je ne me rends pas bien compte de l’effet que cette couleur a sur moi, mais je suis sûre qu’elle me procure quelque chose. Je le ressens dans les images, le bleu m’apaise. C’est le ciel, le lac…"

Publicité

Midnight. (© Reine Paradis)

Pour son dernier projet, le symbolisme du bleu est cette fois-ci en rapport avec la Lune : "J’ai décidé d’appeler cette nouvelle série Midnight car je souhaitais créer des images comme si elles étaient shootées sous une pleine lune de couleur bleue."

Pour Jungle, Reine Paradis s’était mise en scène dans des tenues d’un ton orange vif, une couleur "pleine d’intrigue" selon elle. Tandis que pour la série Midnight, l’artiste a décidé d’accompagner les étendues de bleu de costumes jaune/vert fluo et de décors turquoise. Une association de couleurs personnelle et symbolique.

Publicité

Pourquoi se faire photographier plutôt que d’être derrière l’objectif ? Reine Paradis nous explique que, pour elle, la dimension de performance est extrêmement importante dans son processus créatif. Imaginer une scène, confectionner les éléments du décor, puis l’incarner est le meilleur moyen d’exprimer sa créativité.

Un univers unique à la croisée du réel et de l’imaginaire à ne pas manquer à la Galerie Hug du 8 novembre au 19 décembre 2018. Et pour ceux qui voyagent, la série Midnight sera également exposée à Miami, du 18 au 25 octobre 2018 à la Galerie Markowicz.

Midnight. (© Reine Paradis)

Publicité

Midnight. (© Reine Paradis)

Midnight. (© Reine Paradis)

Midnight. (© Reine Paradis)

Bande-annonce du documentaire Queen of Paradis, réalisé par son mari Carl Lindstrom.

Vous pouvez retrouver le travail de Reine Paradis sur son site et sur son compte Instagram.

Par Joséphine Faisant, publié le 17/09/2018

Copié

Pour vous :