Brand

Vidéo : la photographe Lucie Khahoutian nous parle de son travail

Elle s’est prêtée au jeu du One Minute Portrait et revient sur son parcours, ses inspirations et son univers bourré de références.

À l’occasion du Festival international de mode et de photographie à Hyères, nous avons rencontré la photographe arménienne Lucie Khahoutian, vivant en Géorgie. Âgée de 27 ans, Lucie Khahoutian travaille autour des rencontres visuelles entre passé et futur, fiction et réalité. Avec un univers visuel fort empreint de surréalisme et de mysticisme, elle livre des portraits et des collages qui font référence aussi bien à Magritte et au dadaïsme qu’à Hitchcock ou à des rappeurs issus de la vaporwave.

À Hyères, elle présentait cette année un travail de collages pour la commémoration du génocide arménien et une série de photos sur la solitude et la démence. Entre grande et petite histoire, elle aime créer un dialogue entre la culture visuelle occidentale contemporaine et les traditions arméniennes, son but étant de créer des "images impossibles" :

Publicité

"Plus que jamais dans un contexte global de troubles identitaires et de flou géopolitique, je pense qu’il est primordial de célébrer nos différentes origines. Je suis fière de rendre par mon travail la richesse d’une migration culturelle et d’apporter un peu d’Arménie sur une scène artistique qui semble depuis trop longtemps bouder cette région du monde."

Par Orange, publié le 30/01/2018

Copié